Marchés français ouverture 2 h 27 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,39 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 684,22
    -72,64 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 513,84
    -413,92 (-1,38 %)
     
  • BTC-EUR

    25 920,79
    +794,34 (+3,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    623,40
    +13,41 (+2,20 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

L'immunité au Covid-19 durerait 6 à 8 mois après l'infection, et peut-être même des années

·2 min de lecture
L'immunité au Covid-19 durerait 6 à 8 mois après l'infection, et peut-être même des années

Nous avons maintenant la meilleure réponse à une question cruciale et persistante sur le Covid-19 : combien de temps dure l'immunité. De nouvelles recherches suggèrent que les patients ayant récupéré du coronavirus ont probablement une mémoire immunitaire robuste qui persiste pendant huit mois. Cette mémoire ne repose pas seulement sur les anticorps, mais aussi sur les globules blancs, appelés lymphocytes T et B, qui ont un pouvoir de mémorisation impressionnant. Combinées, ces couches de protection permettent au système immunitaire de reconnaître et d'attaquer le coronavirus si jamais il devait à nouveau l'envahir, empêchant ainsi une autre infection.

Pour évaluer la durée de l'immunité contre le virus à travers ces différentes couches du système immunitaire, les scientifiques ont mesuré combien — et quels types — de cellules immunitaires les patients guéris du Covid-19 avaient des mois après leur maladie. Leurs études, bien qu'elles n'aient pas encore été évaluées par des pairs, permettent d'espérer que ceux qui ont déjà été infectés ne seront probablement pas de nouveau malades avant un certain temps.

A lire aussi - Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur les tests rapides antigéniques en 4 questions-réponses

"La plupart des gens ont une bonne réponse immunitaire à ce virus, et ces mécanismes sont toujours présents six à huit mois plus tard", a déclaré à Business Insider US Shane Crotty, virologue à l'Institut d'immunologie de La Jolla, en Californie, et co-auteur de l'étude. "Cela semble être une bonne nouvelle pour une immunité protectrice."

Certaines études ont suggéré que les anticorps des coronavirus — des protéines sanguines qui protègent l'organisme contre une infection ultérieure — s'effacent en quelques mois. Mais elles oublient le rôle des cellules T tueuses, qui identifient et détruisent les cellules infectées, ainsi que des cellules T auxiliaires qui informent les cellules B sur la façon de fabriquer de nouveaux anticorps.

"Tous ces éléments sont conçus pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla, Rivian, Nikola... Ces 6 pick-ups électriques à venir ont d'étonnantes caractéristiques
Les hommes combinaient drogues hallucinogènes et art il y a près de 500 ans
Le premier bateau de plaisance fonctionnant à l'hydrogène vert devrait être commercialisé en 2021
Spotify a connu une panne mondiale et affichait 'pas de connexion internet'
AstraZeneca admet que les meilleurs résultats de son vaccin sont dus à une 'heureuse' erreur de dosage