La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 242,35
    +662,27 (+1,92 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,62
    +141,15 (+0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1282
    -0,0036 (-0,32 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    43 557,27
    +17,05 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 268,76
    +8,60 (+0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 596,95
    +58,52 (+1,29 %)
     

L'immigration, "un bienfait pour l'économie" selon le Conseil d'analyse économique

·2 min de lecture

Selon cet organisme chargé de conseiller le gouvernement, il convient de considérer les enjeux à long terme, et non pas seulement les coûts à court terme de l'immigration.

Au moment où l'immigration apparait comme un des thèmes centraux de la pré-campagne présidentielle, une note du Conseil d'analyse économique (CAE) plaide pour un accroissement de l'immigration qualifiée, vantant ses avantages économiques sur le long terme.

"Le débat public sur l'immigration est dominé par les questions identitaires et sécuritaires, et quand l'angle économique est abordé, seuls des aspects de court terme en matière d'emploi et de finances publiques sont évoqués", regrettent en introduction les auteurs de cette note, les économistes Emmanuelle Auriol et Hillel Rapoport.

"Les véritables enjeux de l'immigration économique, ceux de la croissance à long terme, ne sont, eux, jamais discutés", ajoutent-ils.

Un débat hautement politisé

Le premier débat des cinq candidats à l'investiture pour la présidentielle des Républicains lundi soir a confirmé ce diagnostic, où le temps d'échange sur ce sujet s'est focalisé sur le contrôle du nombre d'étrangers qui viennent s'installer en France et la lutte contre l'immigration clandestine.

Pas dupes du climat dans lequel est publié leur note, ses auteurs rappellent que leur travail a débuté il y a plus d'un an.

Philippe Martin, président délégué du CAE, organe de recherche chargé de conseiller le gouvernement, a d'ailleurs tenu à préciser au début d'une présentation à la presse que ce travail n'avait pas été commandé par le gouvernement, comme cela peut parfois être le cas, et que le CAE "est un conseil fait d'universitaires qui sont indépendants".

Cette étude parait aussi deux semaines après une vaste étude de l'OCDE sur l"impact budgétaire" des immigrés. Elle concluait qu'entre contributions versées et dépenses publiques, l'impact était légèrement positif pour la France.

Cette note est "utile parce qu'elle remet certaines pendules à l'heure", a toutefois défendu Emmanuelle Auriol.

D'abord, "une somme considérable d'études économiques démontre les bienfaits d'une immigration de travail qualifiée et diversifiée", en mat[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles