Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0035 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    2 347,00
    +29,00 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 370,38
    -939,57 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,53
    -36,35 (-2,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,38
    -0,24 (-0,31 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2688
    -0,0073 (-0,57 %)
     

Lille-OM: les Marseillais bottent en touche sur la mise à l'écart de Payet

Lille-OM: les Marseillais bottent en touche sur la mise à l'écart de Payet

"Je ne répondrai pas à ça…" Il a préféré botter en touche. Questionné par les journalistes sur la décision d’Igor Tudor de se priver de Dimitri Payet contre Lille, Jonathan Clauss a seulement lâché ces quelques mots en zone mixte avant de s’éclipser. Le sujet était pourtant dans toutes les discussions dans les couloirs de Pierre-Mauroy.

Vers une fin de saison pour Payet

Alors qu’il devait disputer son dernier match de la saison dans le Nord, Payet n’a même pas été convoqué. Même chose pour Nuno Tavares. Comme révélé par RMC Sport, les deux joueurs ont été sanctionnés pour leur attitude. Vexés de ne pas être dans l’équipe des titulaires vendredi, ils auraient traîné des pieds à l’entraînement, forçant leur coach à les recadrer une première fois, puis à les sortir de la séance.

Dans une période capitale pour l’OM, leur comportement n’a pas été apprécié. Pour Payet, cette mise à l’écart survient juste avant le début (mardi) de sa suspension de trois matchs ferme et deux avec sursis. Marseille a annoncé vouloir faire appel de cette sanction, mais en attendant, la saison du meneur de jeu (36 ans, sous contrat jusqu'en 2024) est donc terminée. Un choix pleinement assumé par Tudor.

"Tout le monde est à égalité, a-t-il réagi au micro de Canal+ avant la défaite marseillaise contre Lille. (…) Tous les joueurs qui sont prêts à aider l'équipe, qu'ils soient titulaires ou remplaçants, sont là. Les autres sont restés à Marseille. Ce sera mon seul commentaire à ce sujet." Relancé à ce sujet après la rencontre, le technicien croate n’a pas voulu en dire plus. "J’ai déjà répondu avant le match", a-t-il simplement lâché.

Article original publié sur RMC Sport