Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 296,95
    +1 501,24 (+2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,46
    +79,84 (+6,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Lille-OM: "On mérite ce qui nous arrive", "On a failli"... le bilan implacable de Veretout et Rongier

Lille-OM: "On mérite ce qui nous arrive", "On a failli"... le bilan implacable de Veretout et Rongier

Il y a des défaites qui restent un peu plus en travers de la gorge que d'autres. L'Olympique de Marseille espérait mettre la pression à Lens, deuxième de Ligue 1, en allant gagner samedi soir sur la pelouse de Lille, qui joue se bat également pour les places européennes. Mais l'OM, après avoir ouvert le score, a été battu 2-1 et a quasiment fait une croix sur la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

"Cette défaite va certainement coûter cher, a reconnu Valentin Rongier au micro de Canal + après la rencontre. Parce qu’on était venus ici pour gagner, mettre la pression sur Lens. On a failli ce soir, on est énervés, il faut qu’on voit ce qui n’a pas été, mais j’ai l’impression qu’on a perdu le contrôle du match, parce qu’on n’a pas été mis trop en danger en première période."

"On n'a pas montré un beau visage de Marseille"

Jordan Veretout, autre milieu de terrain marseillais, partageait quelques instants plus tôt une analyse similaire. "On n'a pas montré un beau visage de Marseille, on s’est fait bouger, on mérite, ce qui nous arrive ce soir, assurait-il lui aussi pour Canal +. Il nous reste deux semaines pour finir sur deux victoires."

PUBLICITÉ

Apès le constat fataliste, les deux joueurs voulaient toutefois garder un brin d'espoir tant que tout n'est pas perdu. "On sait que ça va être difficile maintenant, mais on va se battre jusqu’au bout", a promis Jordan Veretout. "Ce n’est jamais fini tant que mathématiquement tout est possible, on y croira jusqu’au bout", a abondé Rongier qui reconnaît que les Marseillais "espéraient beaucoup mieux" et sont "déçus en tant que compétiteurs."

Article original publié sur RMC Sport