Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 749,59
    -116,79 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,79
    +37,89 (+2,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,87 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,61 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,72 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Ligue des champions: un séisme provoque la panique à Naples avant la réception du Real Madrid

Ligue des champions: un séisme provoque la panique à Naples avant la réception du Real Madrid

La terre a de nouveau tremblé à Naples la nuit dernière, à quelques heures seulement de la réception du Real Madrid au stade Diego Armando Maradona (ce mardi à 21h). Un séisme de magnitude 4 a été ressentie en fin de soirée, aux alentours de 22h. Puis une nouvelle secousse de magnitude 2,2 a été enregistrée dans la nuit, vers 4h du matin.

L'épicentre du séisme se situe dans les Champs Phlégréens, à une profondeur d’environ 3 kilomètres, entre les villes côtières de Naples et Pozzuoli, selon l’Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV).

Le tremblement de terre a été ressenti dans plusieurs quartiers de la ville de Naples, créant la panique chez les habitants, qui sont restés dans les rues jusque tard dans la nuit, notamment dans la zone la plus proche de l’épicentre, où l’on a signalé la chute de gravats. Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent des murs partiellement touchés.

PUBLICITÉ

Le standard des pompiers de Naples a été littéralement pris d'assaut par les appels téléphoniques de centaines de citoyens "submergés par la peur", rapporte La Repubblica ce mardi matin. Aucune de ces deux secousses n’a fait ni blessés ni provoqué de dégâts majeurs a affirmé sur X (ex-Twitter) la protection civile.

La région du volcan des Champs phlégréens, entré en éruption pour la dernière fois en 1538 et qui mettrait à risque en cas d'éruption un demi-million d'habitants, est le théâtre depuis plusieurs jours d'un essaim sismique - succession de secousses de faible magnitude. Mercredi, un autre séisme de magnitude 4,2, le plus fort depuis 40 ans dans cette zone, avait notamment été signalé, et le directeur de l'INGV Mauro Di Vito avait jugé "possible que des secousses de plus grande intensité se produisent".

Article original publié sur RMC Sport