La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 450,75
    +187,27 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    11 847,74
    -7,23 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1862
    -0,0014 (-0,1186 %)
     
  • HANG SENG

    26 451,54
    +94,54 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    15 520,10
    -32,97 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    363,11
    +1,68 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 564,00
    +6,46 (+0,18 %)
     

La Ligue des champions revient au Vélodrome et s'invite à Bergame

Emmanuel BARRANGUET
·3 min de lecture
L'entraîneur de l'OM Andre Villas Boas, lors de la défaite contre Olympiakos au Pirée le 21 octobre 2020

La Ligue des champions revient au Vélodrome et s'invite à Bergame

L'entraîneur de l'OM Andre Villas Boas, lors de la défaite contre Olympiakos au Pirée le 21 octobre 2020

La Ligue des champions va retrouver le Vélodrome, sept ans après, pour Marseille-Manchester City, et découvrir le stade de Bergame, qui reçoit l'Ajax Amsterdam, mais il n'y aura pas de public pour les voir en cette 2e journée, mardi.

Parmi les autres affiches, le Real doit effacer à Mönchengladbach l'entrée en matière complètement ratée contre le Shakhtar Donetsk, vainqueur à Madrid (3-2).

"Malheureusement, le Vélodrome est vide, c'était un match à jouer devant beaucoup de monde", regrette André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM.

Leurs supporters seront coincés chez eux devant la télé, privés de ce retour par la pandémie. Le couvre-feu empêche même d'aller voir le match au bistrot ou de se réunir sur le parvis du Vélodrome.

Les joueurs marseillais auraient bien eu besoin de leurs virages remplis pour les pousser contre le prestigieux Man City et se relancer dans le groupe C, après la défaite initiale à l'Olympiakos, dans le temps additionnel.

Sinon la route des 8e de finale va vraiment se raidir avant la double confrontation contre Porto, qui reçoit Le Pirée de Mathieu Valbuena après avoir perdu à City (3-1).

Et l'OM, vainqueur 1993 et seul club français détenteur de la Ligue des champions, ne veut pas rallonger son horrible série de dix défaites d'affilée dans cette compétition depuis 2013...

- Mönchengladbach, bon souvenir pour le Real

Le Stadio Atleti Azzurri de Bergame aussi sera vide pour le premier match de l'Atalanta dans sa ville. La saison dernière la "Dea" jouait à Reggio Emilia ou à Milan ses matches de Ligue des champions, son stade n'étant pas homologué.

Personne pour la leçon de mythologie grecque au programme à Bergame où Atalanta, fille du roi d'Arcadie, reçoit le guerrier Ajax, qui donne son nom au club d'Amsterdam.

Quant au loup qui figure sur le blason de Midtjylland, il risque de marcher bien seul à Anfield, chez Liverpool, dans l'autre match du groupe.

Les trois derniers vainqueurs sont en lice mardi, les Reds compris.

Le Real de Zinédine Zidane, titré en 2016, 2017 et 2018, a bien répondu à la crise qui pointait en gagnant le Clasico à Barcelone (3-1), après deux défaites de rang, et entend poursuivre son redressement.

Mais le Real garde un très bon souvenir de son dernier affrontement contre les "Poulains" (Fohlen) du Borussia, une magnifique "remontada" en décembre 1985.

En 8e de finale de la Coupe de l'Uefa, M'Gladbach avait gagné l'aller 5-1, mais les Merengues avaient tout renversé au retour (4-0), avec des doublés de Valdano et Santillana, ce dernier marquant le but de la qualification à la 89e minute.

Tombeur du Real, Donetsk va essayer de confirmer contre l'Inter Milan, dans ce groupe très relevé.

Enfin le tenant du titre, le Bayern Munich, se rend chez les Cheminots du Lokomotiv Moscou, après sa démonstration de la 1re journée contre l'Atlético Madrid de Luis Suarez.

L'attaquant uruguayen a encaissé 12 buts en deux matches contre le géant bavarois, après le 8-2 en quarts de finale cet été avec le Barça...

Luis Suarez va essayer de relancer son nouveau club contre le RB Salzbourg.

eba/bpa