La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    48 173,07
    -4 034,34 (-7,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Ligue des champions : Manchester City se promène face au Borussia Mönchengladbach (2-0)

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

Malgré le score finalement peu sévère, Manchester City a été imperturbable, en contrôle total ce mercredi 24 février. Jamais le Borussia Mönchengladbach n’a semblé en mesure de venir mettre le moindre petit grain de sable dans le dispositif parfaitement huilé de Pep Guardiola. Les Anglais ont montré une justesse technique et une rigueur impeccables pour venir s’imposer à l’extérieur (2-0), bien que le match n'ait pas eu lieu en Allemagne mais bien à Budapest en Hongrie en raison des restrictions sanitaires qui ne permettaient pas l'entrée des joueurs de City en territoire allemand.

M’Gladbach a cuit à l’étouffée

Les Citizens n’ont pas attendu longtemps pour mettre en marche leur intraitable rouleau compresseur à Budapest. Les hommes de Pep Guardiola ont littéralement acculé les joueurs de Mönchengladbach dès le coup d'envoi, en pressant très haut et en monopolisant la balle grâce à une grande fluidité entre Phil Foden, Ilkay Gündogan et Rodri. Les assauts britanniques sont souvent passés par le côté droit de Raheem Sterling mais un temps sans trouver la faille. Les joueurs de City se gênaient même parfois, en se retrouvant à quatre ou cinq dans la surface de réparation allemande.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi