Publicité
Marchés français ouverture 7 h 42 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0749
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 386,60
    -202,68 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,51
    +43,75 (+3,27 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Ligue des champions d'Asie: Al-Hilal tenu en échec par un club ouzbek pour la première titularisation de Neymar

Ligue des champions d'Asie: Al-Hilal tenu en échec par un club ouzbek pour la première titularisation de Neymar

Auteur d'une entrée en jeu prometteuse pour son premier match de Saudi Pro League vendredi, Neymar n'a pas su faire la différence face au deuxième du championnat ouzbek, ce lundi, en Ligue des champions asiatique. Le Navbahor Namangan (Ouzbékistan) est allé prendre un point à Riyad (1-1) contre tout attente, et aurait même pu en espérer plus puisque les locaux ont égalisé à la... 100e minute (90e+10).

Le finaliste sortant sauvé sur le fil

Privé de quelques cadres (Bono, Kalidou Koulibaly, Sergej Milinkovic-Savic, Salem Al-Dawsari), Al-Hilal, finaliste de la dernière édition, a donc été contraint de concéder le match nul face à la coriace équipe du Navbahor Namangan, qui alignait tout de même le redoutable Toma Tabatadze en pointe. L'attaquant géorgien a ouvert le score au retour des vestiaires, permettant à l'actuel deuxième du championnat ouzbek (derrière le Pakhtakor Tashkent) d'espérer un hold-up parfait. Mais un temps additionnel interminable et une égalisation sur le gong d'Ali Al-Boleahi ont permis aux protégés de Jorge Jesus de sauver les meubles.

Malgré la présence de certains noms bien connus sur le Vieux Contient (Ruben Neves, Malcom, Aleksandar Mitrovic et donc Neymar, averti à l'heure de jeu pour contestation), le club saoudien n'a pas été en mesure de battre cet adversaire nettement inférieur sur le papier, en dépit d'un match à rallonge (21 minutes de temps additionnel au total). Al-Hilal, finaliste de l'épreuve en 2022 et vainqueur en 2021, est troisième d'une poule également composée de Mumbai City (Inde) et du Nassaji Mazandaran (Iran).

Article original publié sur RMC Sport