La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 415,87
    +318,09 (+1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Ligue 1 : Rafinha, une bonne pioche qui se confirme au PSG

Théo Gicquel
·1 min de lecture

Il était arrivé presque sur la pointe des pieds dans les dernières heures du mercato, mais il ne cesse de prendre de l’épaisseur au Paris Saint-Germain. Alors que le club de la capitale était privé samedi soir de Neymar (repos), Verratti (repos) ou Icardi (blessure) et que Mbappé était sur le banc, on pouvait craindre une animation offensive poussive face à une équipe de Montpellier qui aime jouer regroupée. Le PSG s’en est finalement sorti, et il le doit en grand partie à Rafinha.

Leader technique avec Di Maria

Le Brésilien, déjà décisif mardi en Ligue des champions face à Manchester United en offrant le but de la victoire à Neymar, a remis ça samedi. C’est lui qui est venu récupérer la balle en pressant seul au milieu du terrain avant de décaler Moise Kean, auteur d’un boulet de canon en angle fermé pour sceller la victoire parisienne (2-1). Avant cela, celui qui parfait autant son intégration sur le terrain que sa maîtrise de la langue française avait parfaitement pris le relais de Verratti dans un rôle de rampe dans lancement dans l’axe. Avec des statistiques frémissantes pour un milieu aussi offensif samedi : 116 ballons touchés, 92...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi