La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    46 967,52
    +209,39 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Ligue 1 : Lyon garde ses chances pour le titre, le PSG talonne Lille

·3 min de lecture

L'Olympique lyonnais a préservé ses chances dans la course au titre de Ligue 1 en l'emportant 2-1 face à Nantes, dimanche soir, tandis que le PSG est revenu à un point du leader au classement, Lille, en battant in extremis Saint-Étienne 3-2.

Tout est encore possible. Au terme de la 33e journée de Ligue 1, les quatre principaux prétendants au titre sont dans un mouchoir de poche. L'Olympique lyonnais a ainsi préservé ses chances en l'emportant 2-1, dimanche 18 avril, sur des Nantais toujours plus proches de la relégation, grâce à un magnifique doublé de Memphis Depay.

Avec 67 points, les hommes de Rudy Garcia restent dans la roue du trio de tête, à trois points de Lille, deux points du PSG et un point de Monaco. Eux qui n'avaient pris qu'un point en trois matches (nuls à Reims et Lens 1-1, défaite contre Paris 2-4) ont ainsi confirmé leur victoire de la semaine dernière contre Angers (3-0), déjà signée Depay et Paqueta.

Dans un duel des extrêmes entre des Lyonnais invaincus en 15 matches à l'extérieur et des Nantais luttant pour le maintien et qui n'ont plus gagné à domicile depuis octobre, les Gones ont donné une leçon de technique et d'efficacité à des Nantais nettement plus entreprenants que d'ordinaire mais trop souvent fébriles.

L'entraîneur nantais Antoine Kombouaré avait prévenu ses joueurs : ils allaient devoir défendre, courir, souffrir, faire le dos rond et tenter de profiter des espaces pour tenter d'arracher un hold-up comme leur victoire au Parc des Princes en mars (2-1).

Ils ont couru et pressé comme rarement ces derniers temps, avec un Randal Kolo Muani intenable, mais sans réussir à se montrer dangereux dans les 25 derniers mètres, à l'image de Kalifa Coulibaly, qui, à deux reprises, s'est présenté seul dans la surface après s'est défait de son défenseur... pour s'arrêter et attendre du soutien (9e et 32e).

Paqueta à la baguette

En face, les Lyonnais se sont montrés cliniques en première période, avec Lucas Paqueta à la baguette. Le chef d'orchestre brésilien a d'abord résisté à un retour défensif de Moses Simon pour servir un Depay complètement démarqué, qui n'a plus eu qu'à pousser la balle de l'extérieur du pied dans le petit filet (0-1, 5e).

Puis Paqueta a lancé Karl Toko Ekambi dans le dos de Charles Traoré sur la droite. Sorti en retard, Alban Lafont a fauché l'attaquant camerounais et l'arbitre Benoît Bastien n'a pas hésité à désigner le point de penalty. Une punition que Depay a transformée en force (0-2, 37e).

Mais alors que l'efficacité lyonnaise s'effilochait en seconde période, les efforts nantais ont été récompensés sur un corner, Kolo Muani a repris de la tête et Anthony Lopes a repoussé la balle dans les pieds de Nicolas Pallois. Le "roc" nantais, qui célébrait dimanche son 100e match de Ligue 1 en Jaune et Vert, a réduit la marque du droit (1-2, 60e).

Mais cela n'a pas suffi pour les Nantais. Scotchés à la 19e place depuis mars, désormais à quatre points de Lorient (17e) et trois de Nîmes (18e et barragiste), ils n'ont plus que cinq matches pour arracher le maintien : Strasbourg, Brest, Bordeaux, Dijon et Montpellier. "Des équipes de notre championnat" que les Canaris ont les moyens de battre, avait assuré Kombouaré cette semaine.

Le PSG s'est quant à lui imposé dimanche après-midi face aux Verts de Saint-Étienne grâce à un doublé de Kylian Mbappé et un but salvateur de Mauro Icardi. Les Parisiens non seulement mis fin à leur pire série depuis 2007 à domicile en L1 (3 défaites d'affilée) mais aussi réalisé une belle opération comptable, revenant à une petite longueur derrière le Losc (1er, 70 pts), frustré par Montpellier vendredi en ouverture du week-end (1-1).

Avec AFP