Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 722,62
    +39,96 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 370,11
    -3,73 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Ligue 1: "Ça fait très longtemps qu’on ne se régale plus", Dugarry très critique sur le niveau du championnat français

Ligue 1: "Ça fait très longtemps qu’on ne se régale plus", Dugarry très critique sur le niveau du championnat français

Malgré un recrutement ambitieux pour de nombreux clubs, la France a déjà connu un revers en Coupe d’Europe avec l’Olympique de Marseille qui, même avec de nombreux changements dans l’effectif, a été éliminé dès le troisième tour de Ligue des champions par le Panathinaïkos.

Une vraie déception pour le champion du monde 1998 Christophe Dugarry qui estime, dans l'émission Rothen s’enflamme sur RMC, que les nombreuses déceptions européennes montrent que la Ligue 1 a un gros train de retard sur les autres championnats: "Ça fait très longtemps qu’on ne se régale pas, et qu’on ne se régale plus. Le baromètre, c’est la Coupe d’Europe. Parfois, ça fait du bien de se comparer aux autres, ça permet de se remettre les idées un peu à l’endroit. Premier test pour Marseille en Coupe d’Europe. C’est un échec. Déjà la saison dernière, Marseille avait trois ou quatre tournants et ils sont passés à côté. Premier tournant de la saison, un échec."

"Nos locomotives devront rapidement se mettre au niveau"

En plus de cette élimination prématurée en C1, les Marseillais connaissent quelques difficultés en championnat avec certes une victoire dans la douleur contre Reims (2-1), mais aussi un dernier nul face à Metz (2-2). La situation est pire chez les Gones qui ont enchaîné deux revers contre Strasbourg (2-1) et Montpellier (4-1) et ne montrent rien de rassurant dans le jeu. De son côté, le PSG montre certes de bonnes choses dans le jeu, mais est toujours à la recherche de son premier succès (0-0 contre Lorient et 1-1 face à Toulouse).

PUBLICITÉ

Un constat inquiétant pour Dugarry qui souhaite voir les gros noms du championnat performer comme ils le devraient: "Nos locomotives devront rapidement se mettre au niveau. Avoir des résultats moyens en début de saison, ça peut arriver. Mais pour l’instant, il ne se passe pas grand chose. Nos leaders, hormis Monaco et Rennes qui ont montré des bonnes choses, ça reste pauvre. Marseille, c’est pauvre. Paris aussi. Lyon c’est catastrophique. C’est un signe assez important."

L’ancien joueur de Bordeaux a pris l’exemple du niveau de jeu très inquiétant du PSG la saison dernière, malgré la présence de nombreuses stars (Neymar, Messi, Mbappé): "On a eu des stars qui sont arrivées. Les deux meilleurs joueurs du monde, peut-être trois avec Mbappé. On a vu que ce n’est pas pour ça que les matchs étaient de meilleure qualité. On a vu la saison dernière les matchs pourris qu’ont pu nous offrir les Parisiens."

"Je ne peux pas dire que la Ligue 1 me laisse espérer du mieux"

Même s’il a été très critique envers la Ligue 1, Dugarry reste très satisfait de voir les clubs réinvestir l’argent qu’ils gagnent pour acheter de nouveaux éléments: "Il y a un point que j’ai apprécié. Beaucoup de nos joueurs ont été vendus, mais 95% des sommes ont été réinvesties dans des joueurs. Ce n’est pas comme d’habitude où les clubs vendaient et gardaient l’argent pour les vieux jours et les moments difficiles."

Malgré le bon travail de certaines équipes, Dugarry est toujours déçu de la gestion de certains clubs huppés en France: "Les grandes équipes bien structurées et qui ont travaillé pendant le mercato sont censées être récompensées dès le début du championnat. Ça n'a pas très bien marché au PSG avec l’épisode Mbappé. À Lyon, le mercato c’était n’importe quoi. Marseille, Guendouzi, part, reste, on ne sait plus, il y a eu beaucoup de changements."

Mais le champion du monde 1998 ne veut pas définitivement enterrer le championnat: "L’argent qui a été pris dans ces transferts a été repris pour acheter d’autres joueurs, c’est une bonne chose (...) Pour l’instant, je ne peux pas dire que la Ligue 1 me laisse espérer du mieux. Je l’espère, je veux y croire. On a de bons entraîneurs qui sont arrivés, et des bons joueurs. Mais là, on n’est pas surpris dans le bon sens."

Article original publié sur RMC Sport