Marchés français ouverture 18 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9562
    -0,0036 (-0,37 %)
     
  • HANG SENG

    17 389,42
    -470,89 (-2,64 %)
     
  • BTC-EUR

    19 632,72
    -1 685,07 (-7,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,67
    -29,47 (-6,42 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

La ligne Mélenchon plus contestée que jamais à … gauche

AFP - Thomas SAMSON

EDITO. Les critiques du député François Ruffin, dans son dernier livre, et du communiste Fabien Roussel, à la Fête de l'Huma, visent directement Jean-Luc Mélenchon, accusé d'avoir négligé la valeur travail et abandonné les classes populaires à l'extrême droite. Le leader de LFI va devoir répondre à ces attaques émanant de la gauche, qui révèlent, une fois de plus, les fractures idéologiques au sein de la Nupes.

Coup sur coup, l’accusation a été portée d’abord par le député LFI de la Somme François Ruffin, puis par le secrétaire national du Parti Communiste, Fabien Roussel: en raison de leur positionnement idéologique, Jean-Luc Mélenchon, et la Nupes toute entière puisqu’il en est le "lider maximo", auraient délibérément fait le choix d’abandonner au Rassemblement National, et à l’extrême droite, tout un pan de l'électorat, des millions de Français qui votaient jadis "à gauche". L’affaire est donc on ne peut plus sérieuse et même grave. Thèse de François Ruffin, qu’il défend avec âpreté dans son récent livre "Je vous écris du Front de la Somme" (Les liens qui libèrent): Mélenchon a certes réussi à conquérir les quartiers populaires des grandes villes, les Outre-Mer ainsi qu’une grande partie de la "jeunesse écolo"; mais il aurait laissé en rade la France des Gilets jaunes, des bourgs, ce qu’il nomme "les Frances périphériques". Et l’élu d’Amiens de durcir le ton: "il y a dans l’air comme un parfum d’abandon". Aurait-il retenu sa plume, choisissant "abandon" plutôt que "trahison" ?

Un bilan de la NUPES "pas globalement positif" selon Roussel

On sait le premier reprochant au second de lui avoir interdit l’accession à la finale de la présidentielle 2022 du fait de sa candidature. Depuis, le conflit ne fait que s’envenimer. Car Roussel, dans la foulée de Ruffin, cogne lui comme un sourd sans redouter de verser dans la vulgarité, c’est même un genre qu’il se donne volontiers. Deux extraits:

-"Le bilan de la Nupes n’est pas globalement positif [clin d’œil délibéré à la célèbre formule de Georges Marchais jugeant, lui, le bilan de l’URSS], il est mitigé. Avec 89 députés du RN ( et 26 millions d’abstentionnistes), qu’un homme de gauche dise que le bilan est globalement positif, c’est qu’il a un peu de caca dans les yeux". Mélenchon appréciera à n’en pas douter cette invitation quelque peu triviale à se débarbouiller…

-"La Nupes a abandonné au RN et à l’abstention les classes popul[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi