Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 970,49
    +630,10 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 493,15
    +8,95 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Liga: "Le racisme est un sujet ponctuel", la nouvelle réponse de Tebas à Vinicius

Liga: "Le racisme est un sujet ponctuel", la nouvelle réponse de Tebas à Vinicius

L'échange par tweets interposés entre Vinicius et Javier Tebas se poursuit, au lendemain des cris racistes subis par le joueur du Real Madrid à Valence. Après un message du Brésilien pour dénoncer les "attaques" du président de la Liga sur ses réseaux sociaux et évoquer l'image "ébranlée" du championnat, Tebas a à son tour répondu, en fin de matinée lundi, dans un long post en espagnol et en portugais.

"Injuste" de dire que la Liga est raciste

"Ni l'Espagne, ni la Liga ne sont racistes, c'est très injuste de dire ça. Nous dénonçons et combattons le racisme avec toute la dureté qui est en notre pouvoir", a tenu à rappeler le dirigeant espagnol, reprenant directement les propos tenus la veille par Vinicius. L'attaquant avait assuré, au sujet des attaques racistes que la ligue et Fédération pensaient que la situation était "normale" et que le championnat "appartient maintenant aux racistes."

Tebas a ensuite ajouté qu'il ne pouvait pas "laisser ternir l'image d'une compétition qui est avant tout un symbole d'union entre les peuples, où plus de 200 joueurs noirs dans 42 clubs reçoivent chaque jour le respect et l'affection de tous les supporters". Avant que qualifier le racisme de sujet "très ponctuel", qu'ils allaient "éradiquer".

Neuf cas remontés cette année

Pour autant, les cas d'insultes racistes dans le football espagnol sont récurrents depuis 40 ans et le Brésilien est loin d'en être la première victime. Rien que cette saison, neuf cas ont été remontés à la Liga, dont huit concernant le seul Vinicius. Ce qu'a d'ailleurs reconnu le président, expliquant que la Liga se montrait "implacable". "Nous identifions toujours les coupables et portons plainte auprès des organes de sanction", a assuré Tebas.

PUBLICITÉ

Pour rappel, Vinicius a été pris à partie par un supporter pendant la rencontre à Valence, qui l'a moqué en mimant un singe, selon son coéquipier Lucas Vazquez, qui assure avoir formellement identifié l'auteur des gestes racistes. Perdant ses nerf, l'attaquant a fini par être expulsé quelques minutes plus tard, alors qu'une bagarre avait éclaté sur le terrain.

Article original publié sur RMC Sport