Publicité
Marchés français ouverture 1 h 17 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,29
    +168,18 (+0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 729,05
    +120,11 (+0,65 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 164,03
    -465,03 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 492,54
    +24,44 (+1,66 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Liga: la belle image d'un supporter de l'Athletic souriant, au milieu des fans de la Real Sociedad célébrant la victoire dans le derby

Liga: la belle image d'un supporter de l'Athletic souriant, au milieu des fans de la Real Sociedad célébrant la victoire dans le derby

Une image qui a fait le tour du monde. La Real Sociedad s'est offert une large victoire 3-0 ce samedi dans le derby basque face à l'Athletic Club. Un succès fêté massivement dans les tribunes de la Reale Arena, mais qui a offert l'un des plus beaux exemples d'esprit sportif, avec un supporter du club de Bilbao souriant au milieu de la fête txuri-urdin.

Une image très positive

L'image très sympathique a fait le tour des réseaux sociaux et la Liga ne s'est d'ailleurs pas privée de mettre en avant cette séquence filmée par les caméras de la chaîne espagnole Movistar. Elle a depuis fait le tour des réseaux sociaux, reprise par de nombreuses personnalités publiques comme exemple de ce que devrait être l'ambiance dans les tribunes.

Le derby basque entre la Real Sociedad et l'Athletic Club est un derby très attendu par les supporters des deux clubs, dans une rivalité qui dure depuis des années, mais qui est rarement entâchée de gestes violents ou insultes. Les supporters profitent aussi souvent du moment pour rendre hommage à l'identité basque, chantent ensemble Hegoak (un poème basque).

Une identité et des valeurs communes

En décembre 1976, les capitaines des deux clubs étaient même entrés ensemble sur la pelouse avec le drapeau basque avant un derby. Drapeau pourtant interdit sous la dictature franquiste, dont l’exhibition est passible de prison. Un mois après le drapeau est autorisé, en partie grâce à leur action.

PUBLICITÉ

Real Sociedad et Athletic Club partagent aussi ensemble une certaine vision de la formation et de la construction d'effectif, puisqu'une grande partie de leurs XI est soit issue du centre de formation soit recrutée dans la région. Un aspect d'autant plus marqué à Bilbao, puisqu'aucun joueur ne peut signer au club s'il n'est pas basque (ou navarrais). Alors évidemment même quand l'Athletic perd contre son voisin de San Sebastian, tout se fait dans le respect.

Article original publié sur RMC Sport