La bourse ferme dans 1 h 39 min
  • CAC 40

    5 900,36
    -36,06 (-0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 402,21
    -31,24 (-0,91 %)
     
  • Dow Jones

    29 498,61
    -428,33 (-1,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9748
    -0,0048 (-0,49 %)
     
  • Gold future

    1 709,40
    -11,40 (-0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    20 118,89
    -774,31 (-3,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,85
    -8,18 (-1,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,22
    +1,77 (+2,00 %)
     
  • DAX

    12 371,18
    -99,60 (-0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 004,75
    +7,48 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,62
    -270,69 (-2,44 %)
     
  • S&P 500

    3 674,19
    -70,33 (-1,88 %)
     
  • Nikkei 225

    27 116,11
    -195,19 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    17 740,05
    -272,10 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0049 (-0,44 %)
     

"L'idéologie du Bitcoin refuse l'existence même de l'Etat", selon l'économiste David Cayla

À l’occasion de la conférence Surfin’Bitcoin à Biarritz, les 26 et 27 août, différentes tables rondes ont permis d’approfondir le fonctionnement du Bitcoin et de mieux cerner la nature de la cryptomonnaie. StackinSat, l’entreprise organisatrice de l’événement, n’a toutefois pas réussi à faire venir certains intervenants. Ont notamment manqué à l’appel des représentants d’institutions comme la Banque de France. Mais aussi des économistes apportant un autre point de vue sur le Bitcoin, comme David Cayla, qui a décliné l’invitation à venir débattre dans l’amphithéâtre du casino de la ville basque.

Économiste à l’université d’Angers, membre des "Économistes atterrés” et auteur de travaux sur le néolibéralisme et l’histoire de la pensée économique, il rejette l’idéal libertarien derrière la cryptomonnaie et critique la dépolitisation de la monnaie souhaitée par de nombreux défenseurs du Bitcoin. Parmi eux, Yorick de Mombynes, seul haut fonctionnaire à défendre publiquement la cryptomonnaie, a assuré que la monnaie était “par essence apolitique”, lors d’une présentation à Surfin’Bitcoin.

“La monnaie est née d’un ordre spontané par des phases d’expérimentation du marché”, a-t-il précisé. Mais elle aurait été politisée “dès les débuts de son existence”, entraînant “des conséquences catastrophiques”. “Lorsqu’elle relève de la politique, la monnaie peut être un outil au service de l’asservissement des gens”, a poursuivi Yorick de Mombynes, estimant que “Bitcoin offre une opportunité historique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Surfin'Bitcoin, une conférence pro-Bitcoin couverte par la rédaction de 21 Millions
Les cryptomonnaies sont-elles reparties pour une chute prolongée de leurs cours ?
Tornado Cash : les questions que soulève l'interdiction du mixeur de cryptomonnaies
Le surprenant effet positif de l'effondrement du marché des cryptos
Crypto : le créateur de Terra admet ses torts après l'effondrement du stablecoin