La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0995
    +0,0129 (+1,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 598,99
    +574,58 (+2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Google supprime à son tour massivement des emplois : bonne nouvelle pour les start-up ?

AFP/Archives - Lionel BONAVENTURE

Les suppressions d'emplois dans la Hig-Tech américaine s'accentuent. Après le géant américain de l'informatique Microsoft (10.000 licenciements), c'est au tour de Google d'annoncer la suppression de 12 000 emplois.

Alphabet, la société mère du moteur de recherche Google, va supprimer 12.000 emplois, a indiqué vendredi le groupe, marquant la dernière annonce en date d'une longue série de licenciements dans le secteur technologique américain. Dans une note interne adressée au personnel, et partagée à Reuters, le directeur général Sundar Pichai a expliqué que l'entreprise avait rapidement augmenté ses effectifs ces dernières années "pour une réalité économique différente de celle à laquelle nous sommes confrontés aujourd'hui". "J'assume l'entière responsabilité des décisions qui nous ont conduits ici", a-t-il déclaré. Les licenciements chez Alphabet, rapportés en premier par Reuters, concerneront l'ensemble de l'entreprise au niveau mondial, y compris les ressources humaines et certaines fonctions support, ainsi que les équipes d'ingénierie et de produits.

Ces licenciements interviennent quelques jours après l'annonce par le concurrent Microsoft de la suppression de 10.000 emplois. La firme de Redwood (État du Washington) avait déjà procédé à deux séries de licenciements, une en juillet, qui portait selon elle, sur moins de 1% des effectifs. La deuxième a elle eu lieu en octobre et visait moins de 1.000 personnes, selon le site d'information Axios. Microsoft compte actuellement 221.000 employés, dont 122.000 aux États-Unis, selon le site de la société.

Troisième série de licenciements chez Microsoft

Sur son blog, le dirigeant invoque trois changements significatifs qui motivent ces économies. D'abord, le comportement des clients. "Alors qu'on a vu ces derniers accélérer leurs dépenses numériques durant la pandémie, nous assistons maintenant à l'optimisation de leurs dépenses numériques pour faire plus avec moins", explique-t-il. Puis, la dégradation des perspectives macroéconomiques. "Nous voyons des organisations dans toutes les industries et toutes les zones géographiques faire preuve de prudence car certaines parties du monde sont en récession et d'autres en anticipent une", é[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi