Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 111,88
    +139,03 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 349,48
    -10,84 (-0,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

La Libye déplore "des milliers" de morts dans une ville inondée

La Libye est frappée par des inondations massives causées par la tempête Daniel, entraînant plus de 2 300 décès et 7 000 blessés à Derna, avec plus de 5 000 disparus. Les autorités et la Croix-Rouge craignent un bilan plus lourd. Les besoins humanitaires dépassent les capacités du pays, et l'aide internationale est en cours de mobilisation.

Plus de 2.300 personnes ont péri dans les inondations qui ont dévasté la ville de Derna dans l'est de la Libye, selon les services de secours, mais les autorités et la Croix-Rouge craignent mardi un bilan beaucoup plus lourd. Ousssama Ali, porte-parole du "Service de secours et des urgences" libyen relevant du gouvernement internationalement reconnu de Tripoli, a affirmé à l'AFP que les inondations causées par la tempête Daniel avaient fait "plus de 2.300 morts" et environ 7.000 blessés à Derna, alors que plus de 5.000 personnes sont portées disparues.

Selon lui, au moins 65 autres personnes ont été tuées dans la tempête dans d'autres villes et localités de l'Est de la Libye.

Libye : Derna, ville sinistrée (AFP - Sylvie HUSSON, Laurence SAUBADU)
Libye : Derna, ville sinistrée (AFP - Sylvie HUSSON, Laurence SAUBADU)

Les responsables du gouvernement rival qui siège dans l'Est de la Libye affirment, eux, que "des milliers" de personnes ont péri dans des inondations à Derna, ville de 100.000 habitants, la Croix-Rouge faisant état d'un bilan "énorme". Selon eux, les deux principaux barrages sur la petite rivière de Wadi Derna ont lâché dans la nuit de dimanche à lundi, provoquant d’énormes coulées de boue, détruisant les ponts et emportant de nombreux immeubles avec leurs habitants de chaque côté de l'oued, avant de se déverser dans la Méditerranée.

PUBLICITÉ

Un responsable de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a indiqué mardi que les inondations en Libye avaient fait un nombre "énorme" de morts qui pourraient se compter en milliers et 10.000 disparus. "Les besoins humanitaires dépassent largement les capacités du Croissant-Rouge libyen et même les capacités du gouvernement", a indiqué Tamer Ramadan, lors du point de presse régulier de l'ONU à Genève. Selon le FICR, trois volontaires du Croissant-Rouge libyen sont morts en aidant les victimes des inondations.

Un paysage apocalyptique

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur du gouvernement de l'Est, cité par les médias, a pour sa part affirmé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi