Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 576,13
    +163,71 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,61
    -5,24 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

La libido des femmes ne diminue pas avec l'âge, affirme une étude

iStock / jacoblund

Les idées reçues vont bon train quant à la libido de la femme au fil du temps : elle n'aurait plus de désir une fois ménopausée, sa sexualité s'adoucit avec l'âge avancé ou encore son corps ne fonctionne plus comme jadis. Ces croyances urbaines viennent marginaliser la sexualité des personnes âgées qui est bien plus complexe que ces quelques représentations réductrices, au même titre que toutes les sexualités sont uniques et singulières. Il y a quelques semaines de cela, une étude américaine est venue affirmer qu'être sexuellement optimiste joue favorablement sur la libido future. En d'autres termes, les personnes qui pensent continuer de profiter des plaisirs de la chair la soixantaine passée auront véritablement une vie sexuelle meilleure que les personnes aux pensées négatives.

Cette fois-ci, c'est une autre étude américaine qui vient briser les idées reçues sur la libido des femmes âgées, et qui affirme que les femmes, passées la quarantaine continuent à avoir envie de sexe. Afin d'arriver à cette conclusion, la recherche d'envergure s'est intéressée au quotidien de plus de 3.200 femmes, pendant une quinzaine d'années. Il en est ressorti que "environ un quart des femmes considèrent que le sexe est très important, quel que soit leur âge", a commenté la Dr. Holly Thomas, autrice principale de l'étude et docteure en médecine à l'Université de Pittsburgh, auprès de CNN. Et d'ajouter : "L'étude a montré qu'un grand nombre de femmes accordent toujours une haute importance à la sexualité, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite