Marchés français ouverture 3 h 14 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 814,93
    -49,39 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 375,20
    +347,96 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,47
    +77,30 (+8,20 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Liban: polémique après la vaccination de députés au Parlement en violation de la procédure

·1 min de lecture

Au Liban, l’administration du vaccin anti-Covid à une quinzaine de députés, en violation du processus de vaccination, a provoqué la colère de la population et une vive polémique impliquant la Banque mondiale qui a financé l’achat des doses.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Des milliers de Libanais se sont déchainés sur les réseaux sociaux contre la classe politique, l’accusant de corruption et de favoritisme après la vaccination ce mardi au Parlement de 16 députés et de cinq hauts fonctionnaires de la Chambre.

Le président de la campagne nationale de vaccination a dénoncé une « faute grave » et une « violation » de la stratégie mise en place pour administrer le vaccin. Il a annoncé son intention de démissionner avant de se rétracter quelques heures plus tard.

Le secrétaire général du Parlement a précisé que les députés, âgés de plus de 70, avaient été vaccinés « selon la procédure », assurant que leur tour était venu. Mais ces propos n’ont pas convaincu l’opinion publique, les médias ni même la Banque mondiale, qui a financé l’achat des vaccins.

Le directeur de l’institution internationale pour le Moyen-Orient a affirmé sur Twitter que les modalités d'inoculation de ces députés « ne respectaient pas le plan national décidé en accord avec la Banque mondiale ». Il a évoqué des « violations des conditions établies afin d'assurer une vaccination juste et équitable » et rappelé que « tout le monde doit attendre son tour ».