Publicité
Marchés français ouverture 7 h 49 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 264,38
    -574,02 (-0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,76
    -25,13 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Libération de Julian Assange : c’est quoi cet accord trouvé avec les Etats-Unis ?

WILLIAM WESTAFP

Ainsi devrait se conclure plus d’une décennie de saga judiciaire internationale brassant de considérables enjeux diplomatiques, juridiques, politiques, et moraux. Poursuivi par la justice américaine pour avoir exposé au grand jour des centaines de milliers de documents confidentiels, Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, a pu quitter lundi 24 juin la prison britannique de haute sécurité de Belmarsh, après cinq ans, deux mois et deux semaines de détention. Dans quelques jours, il devrait être libre à la faveur d’un accord de plaider-coupable négocié avec les autorités américaines.

Pour rappel, depuis 2010, l’Australien de 52 ans est dans le viseur de la justice des Etats-Unis pour «espionnage» à la suite de la publication massive de câbles diplomatiques américains classés secrets sur la guerre en Irak et celle en Afghanistan. Parmi les fichiers publiés par WikiLeaks figurait notamment la vidéo d’une attaque d’hélicoptère Apache par les forces américaines en 2007 à Bagdad, provoquant la mort de 11 personnes, dont deux journalistes de Reuters. Visé par 18 chefs d’accusation, Julian Assange, devenu une icône de la liberté d’informer, encourt alors jusqu’à 175 ans de prison, selon ses avocats, en vertu de la loi américaine sur l’espionnage (Espionage Act).

Réfugié pendant sept ans à Londres dans l’ambassade de l’Equateur où il obtient l’asile politique par crainte de l’extradition vers les Etats-Unis, il est finalement incarcéré en 2019 au Royaume-Uni en détention provisoire. L’accord (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : les mesures d'urgence pour le pouvoir d'achat au cœur du débat sur TF1
Pellerin, Montebourg, Villepin... Ces politiques qui se reconvertissent dans les affaires
Bonne nouvelle pour les emprunteurs, le retour des régimes spéciaux de retraite ? L'actu éco en 120 secondes
Législatives : RN, Nouveau Front populaire… combien de sièges avec les votes des européennes ?
L’or, un actif de plus en plus stratégique pour les Banques centrales