La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 150,76
    -110,05 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    10 822,75
    +19,83 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9599
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 929,81
    -210,19 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,54
    -20,59 (-4,49 %)
     
  • S&P 500

    3 648,67
    -6,37 (-0,17 %)
     

Li-Fi : l’Internet par la lumière en voie de démocratisation

Depuis le début de l'été, de nombreux rapports expliquent que le marché du Li-Fi va probablement exploser dans les années à venir, grâce notamment à l'implication de nombreux industriels, jusque-là un peu frileux et manquant surtout des ressources nécessaires pour produire des appareils compatibles avec cette nouvelle technologie. Selon le cabinet de recherches Market Research Future (MRFR), le marché du Li-Fi pourrait ainsi atteindre les 2,3 milliards de dollars d'ici 2030. Le groupe IMARC est encore plus optimiste, tablant sur un marché dépassant allègrement les 4 milliards de dollars d'ici 2027. S'il est difficile de s'accorder sur les chiffres, la tendance semble quant à elle très claire.

Le Li-Fi (pour « Light Fidelity ») est une technologie de communication sans fil basée sur l'utilisation du spectre de lumière. Cette technologie facilite la communication bidirectionnelle à haut débit, dans n'importe quel environnement fermé équipé d'un éclairage Led, qu'il s'agisse d'un simple bureau, d'une voiture, d'un avion, d'une salle d'opération ou d'un complexe commercial. En termes de débit, le Li-Fi pourrait en théorie permettre d’atteindre 1 Gbit/s (des débits équivalents au Wi-Fi). En laboratoire, des chercheurs ont même pu atteindre des débits de plus de 220 Gbit/s, impensables à réaliser dans des conditions normales.

Faible consommation d’énergie et sans ondes

L'utilisation de la lumière comme source de connexion présente de nombreux avantages, à commencer par une infrastructure déjà existante et une faible consommation d'énergie, le tout sans ondes et donc sans le moindre danger pour l'organisme. De plus, c'est aussi une solution sécurisée puisque limitée à un espace dédié. Contrairement au Wi-Fi, ici la connexion ne pourra pas passer les murs.

La technologie existe depuis maintenant plusieurs années, mais a jusque-là été principalement réservée à quelques (rares) professionnels, de l'automobile, de l'électronique, de la défense, de l'aérospatiale ou encore de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura