Marchés français ouverture 1 h 56 min
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,68
    +172,65 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0594
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    20 327,28
    -389,96 (-1,88 %)
     
  • BTC-EUR

    28 428,80
    +581,12 (+2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    672,85
    -0,52 (-0,08 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     

L'hydrogène, un allié pour les longues distances

HORS-SERIE - La motorisation 100% électrique n'est pas adaptée pour décarboner le transport routier, un semi-remorque devant embarquer des tonnes de batteries. L'hydrogène est donc privilégié par les grands constructeurs.

De nombreux constructeurs automobiles et d'utilitaires ont tellement investi dans la motorisation électrique à batterie et tant pris de risques financiers et techniques qu'ils espèrent bien imposer cette technologie à l'ensemble du transport routier. Sauf qu'elle n'est pas vraiment adaptée aux poids lourds et notamment à ceux effectuant des trajets sur longue distance. Pour fournir la puissance et l'autonomie nécessaires à un 40-tonnes effectuant 1.000 kilomètres par jour, il faut embarquer des tonnes de batteries et autant de fret en moins. Une fois arrivé à destination, il faut une puissance électrique considérable pour recharger rapidement les batteries. Et tout cela sans évoquer la quantité de métaux et matériaux stratégiques nécessaires à la fabrication des tonnes de batteries, le coût que cela représente et leur usure prématurée si elles sont fréquemment rechargées avec une forte puissance pour ne pas perdre de temps.

Mercedes-Benz s'est associé à Volvo et TotalEnergies

Voilà pourquoi Trucks s'est associé l'an dernier à Volvo pour développer un système de propulsion (piles à combustible et moteurs électriques) spécifique aux camions. Son modèle, baptisé GenH2, devrait avoir une autonomie de 1.000 kilomètres et être aussi durable qu'un diesel avec, dans son cahier des charges, une capacité à fonctionner pendant dix ans en faisant 1,2 million de kilomètres.

Mercedes-Benz Trucks, premier constructeur mondial de poids lourds, n'a pas de temps à perdre. D'autres groupes, et pas des moindres, ont pris de l'avance et fabriquent déjà des camions à hydrogène, comme le sud-coréen Hyundai, dont les véhicules circulent en Suisse depuis l'an dernier, ou le japonais Toyota via sa filiale Hino. D'autres entendent les rejoindre, tel le fabricant américain de moteurs Cummins ou le partenaire technologique de Mercedes-Benz Trucks, Volvo Trucks.

Indispensables infrastructures

Mais il n'y a pas que les camions, il faut aussi construire l'infrastructure leur permettant de rouler.[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles