La bourse ferme dans 3 h 32 min
  • CAC 40

    6 223,98
    +15,40 (+0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,56
    +10,28 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 745,50
    +9,20 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    52 234,93
    -1 838,04 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,06
    -10,71 (-0,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,95
    -0,20 (-0,32 %)
     
  • DAX

    15 235,83
    +26,68 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    6 973,32
    +33,74 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3789
    +0,0009 (+0,06 %)
     

L'humoriste Sébastien Thoen remercie les journalistes de Canal+ qui l'ont soutenu

·1 min de lecture

C'est un message de remerciement et de soutien qui devrait faire du bruit. Selon le site Les Jours, l'humoriste Sébastien Thoen, licencié par Canal+ après être apparu une parodie de l'émission de CNews L'heure des pros, a envoyé un mail vendredi soir aux journalistes du service des sports de la chaîne cryptée qui avaient publié un communique de soutien après son renvoi. Dans sa réponse, Sébastien Thoen témoigne de sa plus profonde amitié et reconnaissance pour ceux qui ont signé ce communiqué défendant alors la liberté d'expression.

>> Retrouvez tous les journaux des médias en replay et en podcast ici

"Désolé et dégoûté"

"Quand je vois ce que vous traversez désormais, je suis évidemment désolé et dégoûté, et je tenais à vous le témoigner" écrit Sébastien Thoen dans ce mail. L'humoriste fait référence au climat de "répression" et aux "dérives autoritaires" dénoncées par les syndicats de Canal+. Beaucoup de journalistes s'inquiètent en effet de leur avenir dans l'entreprise après avoir affiché leur soutien à Sébastien Thoen.

En décembre dernier, le commentateur sportif Stéphane Guy a été licencié après soutenu l'humoriste, tout comme plusieurs CDD du service des sports. Fin février, c'est la journaliste Marie Portolano qui annonçait son départ. "Elle part avant de se faire virer", avait alors confié un proche au Parisien.


Lire la suite sur Europe1