La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 902,93
    +362,53 (+1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

L'heure du renouveau dans les écoles de commerce

·2 min de lecture

Retour en force pour les business schools malgré les incertitudes liées au Covid. Numérique, ouverture sociale, environnement… Les chantiers sont nombreux pour transformer ce modèle d'excellence.

Back to school! Après plus d'un an de cours à distance et de voyages empêchés à cause du , la rentrée a été particulièrement joyeuse dans les . "Nos étudiants sont arrivés le 2 septembre sur le campus de Rouen avec tambours et trompettes pour un début d'année en fanfare, se remémore Delphine Manceau, la directrice générale de . Ils sautaient, ils dansaient. On n'arrivait pas à les arrêter. J'en avais la chair de poule." Même sentiment de libération à HEC, alors qu'au printemps le campus de Jouy-en-Josas (Yvelines) avait des airs de morne plaine. "Il y a une énergie tangible, presque électrique dans les amphis", décrit Kristine de Valck, récemment nommée doyenne des programmes de la grande école, en tête du palmarès de Challenges.

, toujours menaçante, a cependant laissé des stigmates. La fermeture des a privé les business schools d'une carte maîtresse: l'expérience internationale proposée aux étudiants dans le cadre d'échanges universitaires ou de stages en entreprise, mais aussi l'accueil d'élèves venus des quatre coins du monde. Par ailleurs, le confinement des , où la vie associative bat son plein tout au long de l'année, a été douloureusement vécu. A quoi bon dépenser plus de 12.000 euros en frais de scolarité pour suivre des cours sur son ordinateur dans une chambre? Et la pandémie a détraqué un marché du travail qui siphonne habituellement les diplômés des masters en management. Cette année, leur insertion professionnelle a été plus longue et les salaires d'embauche moins généreux.

La pandémie a aussi accéléré les mutations en cours, en particulier dans le numérique. Des dizaines de millions d'euros ont été investis pour équiper les écoles en matériel multimédia alors que les professeurs ont été formés à l'enseignement à distance. Et si les étudiants ont regagné les salles de cours, l'hybridation, avec une part d'e-learning, est désormais la norme. Ces transformations se voient sur les campus ouverts ces derniers mois. Le numérique envahit les salles de class[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles