Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 417,36
    -253,68 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    16 939,46
    +137,91 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 783,64
    -2 261,27 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 474,92
    -27,74 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    5 320,96
    +13,95 (+0,26 %)
     

LGV Bordeaux-Espagne : des actions menées dans plus 700 communes pour protester contre le projet

Collectif «Non merci» / Facebook

Ils se montrent résolus. Les contestataires du Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest ont récemment mené une nouvelle action pour manifester leur opposition aux futures lignes à grande vitesse reliant Toulouse, Bordeaux et Dax. Le samedi 4 mai, les adversaires du projet ont installé des panneaux dans plus de 700 communes du Lot-et-Garonne et de la Gironde. Ces municipalités ont vu leurs panneaux d'entrée être ornés d'une pancarte portant le slogan : «Ici, on paiera la taxe LGV pendant 40 ans», rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

La mobilisation du collectif LGV «Non merci» contre le Grand projet du Sud-Ouest (GPSO) ne fléchit pas. Après la grande mobilisation de Cadaujac, les opposants ont cette fois ciblé les panneaux des communes affectées par la Taxe spéciale d'Équipement, renommée Taxe LGV. Les contestataires ont visé pas moins de 700 panneaux d'entrée de communes, alertant les habitants sur le fait qu'ils devront s'acquitter de la taxe LGV pendant 40 ans.

Selon le collectif anti-LGV, ce projet, financé en partie par les contribuables des territoires ruraux, est déconnecté des aspirations des habitants de la région, d'autant plus que la taxe pourrait être majorée en cas de surcoûts. Près de 2 340 communes en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie sont concernées. «Les moyens manquent de toutes parts pour financer le service et le réseau existant», souligne le collectif auprès de France 3.

Le collectif anti-LGV appelle donc les habitants concernés à la désobéissance fiscale, en (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève des contrôleurs aériens : ces points sur lesquels le gouvernement a cédé
Brad Pitt et Angelina Jolie n’ont pas fini de se déchirer pour la vente de Miraval
Transition énergique : comment le gouvernement compte atteindre la neutralité carbone d'ici 2050
Magali Berdah dans l’œil du cyclone : nouvelles plaintes pour «escroquerie»
Colère des agriculteurs : les députés valident le projet de loi agricole du gouvernement