Marchés français ouverture 1 h 10 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    29 359,75
    +379,54 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    37 968,22
    +493,55 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    916,68
    -16,46 (-1,76 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

L'extinction des dinosaures pourrait venir d'une comète et non d'un astéroïde, selon une étude

·2 min de lecture

Il y a environ 66 millions d'années, une météorite de près de 10 kilomètres de large est entrée en collision avec la Terre, frappant une zone qui font maintenant partie du Mexique. L'impact, en plus d'avoir déclenché des incendies qui se sont étendus sur des centaines de kilomètres, a provoqué un tsunami de plusieurs kilomètres de haut et a libéré des milliards de tonnes de soufre dans l'atmosphère. Cette brume gazeuse a créé une couche opaque, refroidissant la Terre et condamnant les dinosaures, ainsi que 75 % de toute vie présente sur la planète.

Mais les origines de cette météorite tueuse de dinosaures, appelée Chicxulub, restent mystérieuses.

La plupart des théories suggèrent que Chicxulub était un astéroïde massif ; des centaines de milliers de ces roches se trouvent dans un anneau en forme de donut entre Mars et Jupiter. Mais dans une étude publiée lundi 15 février, deux astrophysiciens de Harvard ont suggéré une autre idée : que Chicxulub n'était pas du tout un astéroïde, mais un éclat d'une comète glacée qui avait été poussée trop près du soleil par la gravité de Jupiter.

À lire aussi — La sonde chinoise Tianwen-1 se place en orbite autour de Mars

Les astéroïdes et les comètes sont tous deux classés comme des roches spatiales par la NASA, mais ils diffèrent sur des points essentiels. Les comètes se forment à partir de glace et de poussière à l'extérieur de notre système solaire et sont généralement petites et se déplacent rapidement, tandis que les astéroïdes rocheux sont plus grands, plus lents et se forment plus près du soleil.

"Nous suggérons qu'en fait, si vous brisez un objet lorsqu'il se rapproche du soleil, il pourrait donner lieu à un certain taux d'événements et aussi au type d'impact qui a tué les dinosaures", a déclaré Avi Loeb, astrophysicien et cosmologiste de l'Université de Harvard et co-auteur de la nouvelle étude, dans un communiqué de presse.

La plupart des astéroïdes proviennent de la ceinture d'astéroïdes située entre les planètes intérieures (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'ADN le plus vieux au monde découvert sur des dents de mammouth
Cette startup espagnole propose des voyages spatiaux en ballon d'hélium
Le coronavirus va être injecté à des jeunes en bonne santé pour les besoins d'une étude
Pourquoi Facebook a supprimé les publications des médias australiens
Google lance ses robotaxis Waymo à l'assaut des collines de San Francisco