Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 916,89
    -152,70 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    17 011,15
    +90,35 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0883
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 826,73
    -1 694,73 (-2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,67
    -17,79 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    5 309,42
    +4,70 (+0,09 %)
     

L'ex-président des États-Unis Donald Trump inculpé, il comparaîtra jeudi à Atlanta

"J'irai à Atlanta, en Géorgie, jeudi pour être arrêté par une procureure d'extrême gauche", a dénoncé sur sa plateforme Truth Social le milliardaire républicain, à propos de la procureure du comté de Fulton, Fani Willis. CNN avait donné peu auparavant la date de cette audience.

Il s'agit du 4ème dossier pénal pour lequel est inculpé l'ancien président, qui brigue de nouveau la Maison Blanche et reste le favori pour les primaires républicaines. Les autorités lui avaient donné jusqu'à vendredi midi pour se présenter à la prison du tribunal du comté de Fulton, à Atlanta, la capitale de l'Etat.

Sa comparution jeudi interviendra au lendemain du premier débat télévisé entre les candidats des primaires républicaines, débat auquel Donald Trump, loin en tête dans les sondages, a décidé de ne pas participer.

PUBLICITÉ

Un grand jury (panel de citoyens investis de pouvoirs d'enquête), constitué par Fani Willis, a inculpé le 14 août Donald Trump et 18 autres personnes pour leurs tentatives présumées illicites d'obtenir l'inversion du résultat de l'élection de 2020 remportée dans cet Etat clé par l'actuel président démocrate Joe Biden. C'est elle que vise Donald Trump dans ses propos sur Truth lundi.

Ils sont poursuivis en vertu d'une loi sur la délinquance en bande organisée qui prévoit des peines de cinq à vingt ans de prison.

200 000 dollars de caution

En vue de sa première audience dans ce dossier, ses avocats ont accepté de verser 200 000 dollars de caution, avait-on appris de documents judiciaires plus tôt dans la journée. Quatre autres de ses co-prévenus ont également accepté de payer des cautions allant de 10 000 à 100 000 dollars chacun.

Le versement d'une caution permet aux accusés de ne pas être placé en détention provisoire, à condition de ne violer aucune loi, de s'abstenir de toute menace et de ne pas communiquer entre eux autrement que par l'intermédiaire de leurs avocats.

Jeudi à Atlanta, l'ancien président pourrait avoir à se soumettre à une procédure à laquelle il avait échappé lors des trois inculpations précédentes : prise des empreintes digitales et celle de deux photos, l'une de face et l'autre de profil.