Marchés français ouverture 2 h 57 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 978,78
    +530,77 (+1,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 986,45
    +267,78 (+0,97 %)
     
  • BTC-EUR

    40 791,55
    -1 490,40 (-3,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 353,19
    -34,71 (-2,50 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

L'exécutif prépare la sortie de crise économique, sur fond de craintes des commerçants

·1 min de lecture

L'appel à l'aide des commerçants. "Il y a urgence à rouvrir tous nos magasins." Dans une tribune publiée jeudi matin dans Le Parisien et intitulée "Plaidoyer pour une réouverture impérative de tous les commerces au plus tard le 10 mai", les présidents des douze grandes fédérations de commerçants et plus de 150 dirigeants de réseaux d'enseignes tirent la sonnette d'alarme. "Nous prenons notre part à l'effort collectif de lutte contre le Covid, mais cette situation de fermeture ne peut plus durer. Elle met gravement en péril nos entreprises et inquiète nos 800.000 collaborateurs qui craignent pour leurs emplois", affirment les signataires, qui rappellent qu'"une très grande partie de nos magasins fermés depuis le 31 janvier aura connu près d'un jour sur deux d'arrêt depuis le début de l'épidémie de Covid en mars 2020".

Ces patrons d'enseignes comme Kiabi, Celio, La Grande Récré ou encore Optic 2000 estiment que leur capacité de résistance est "surestimée". "Le mois de mai est pour de nombreux secteurs une période capitale en termes d'activité, affirment-ils. C'est pourquoi la réouverture de tous les points de vente, quelles que soient leur taille et leur localisation, doit impérativement intervenir au plus tard le 10 mai!"

Lire aussi - Jugés non-essentiels, les commerces de lingerie envoient des culottes à Jean Castex pour protester

Visioconférence entre les ministres et les partenaires sociaux. C'est dans ce contexte que le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, et la ministr...


Lire la suite sur LeJDD