La bourse ferme dans 8 h 14 min
  • CAC 40

    7 102,33
    +87,23 (+1,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 171,21
    +40,59 (+0,98 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,33 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0770
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 970,10
    -13,70 (-0,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 824,19
    +248,37 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    604,59
    -13,79 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,10
    +0,84 (+1,21 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,17 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 473,87
    +68,42 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 476,87
    +91,62 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    19 731,16
    -184,52 (-0,93 %)
     
  • GBP/USD

    1,2251
    +0,0021 (+0,17 %)
     

L'Europe prête à répliquer à l'IRA américain? Le voyage en faux-semblant de Le Maire à Washington

Ludovic MARIN / AFP

La visite du ministre français de l’Economie aux Etats-Unis, avec son homologue allemand, le 7 février, vise à afficher une Europe prête à répliquer à l’IRA américain. En réalité, les 27 et la Commission sont encore divisés sur les mesures à prendre.

Bruno Le Maire ne s’en cache pas en privé: il ne croit guère en la possibilité de faire plier les Etats-Unis pour qu’ils amendent en profondeur leur programme de soutien à l’économie, l’Inflation Reduction Act américain (IRA). Depuis le passage d’Emmanuel Macron en décembre, Joe Biden n’a pas faibli dans sa détermination à injecter quelque 500 milliards de dollars de subventions et d’allègements fiscaux pour les entreprises, afin qu’elles engagent un virage vert.

Le bref voyage à Washington du ministre français de l’Economie, ce 7 février, en compagnie de son homologue allemand Robert Habeck, a donc certes pour but d’engranger quelques aménagements dans les dispositifs de soutien américains, afin que les groupes de l’Union européenne (UE) ne soient pas trop désavantagés. Mais la rencontre avec la secrétaire d’Etat au Trésor Janet Yellen vise surtout, pour Le Maire et Habeck, à afficher une Europe unie, prête à répliquer aux mesures américaines.

Lire aussiFrance et Allemagne veulent développer l'industrie européenne verte en réponse à l'IRA américain

"Nous sommes sur le point d'avoir cet IRA européen, cela va se jouer au Conseil européen dans les prochains jours", a ainsi assuré le ministre français la veille de son départ sur France Inter. "L'Europe aura enfin engagé ce virage stratégique vers une intervention plus forte pour défendre nos industries, notre production", s'est félicité le ministre français, citant les secteurs de l'hydrogène, des éoliennes et des panneaux solaires.

L’Europe divisée

Unis, vraiment, les Vingt-Sept, sur ces sujets vitaux? Le Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement qui se tient à Bruxelles le 9 et 10 février, ne parviendra pas, en réalité, à masquer les divisions qui traversent les Etats entre eux, mais aussi au sein même des coalitions au pouvoir, comme en Allemagne. La Commission elle-même a bien du mal à parler d’une seule voix, dès lors qu’il s’agit de mettre au point une arme anti-IRA.

Le tempo même de la réplique est ainsi sujet[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi