La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 557,43
    -1 457,27 (-4,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

L'Europe, fer de lance de la révolution quantique

·2 min de lecture

La filière quantique est certes très jeune, mais elle se structure rapidement et forme aujourd'hui un écosystème complet, avec ses universitaires, ses entrepreneurs et le soutien, balbutiant, de quelques industriels.

Cette sélection de personnalités européennes du quantique assume son tropisme français. En les découvrant, on sera en premier frappé par la qualité des profils scientifiques. Alain Aspect, physicien et pédagogue passionné, a formé plusieurs générations de chercheurs, dont certains créent aujourd'hui leur entreprise. Deuxième constat, les cloisons entre le monde académique, l'industrie, les start-up sont en train de tomber. Pasqal a ainsi été fondée par un trio complémentaire, réunissant un scientifique, un industriel et bun-financier. Quant à la physicienne Pascale Senellart, elle a cofondé la société Quandela en 2017 pour créer un supercalculateur français à partir de ses recherches sur les photons. La filière quantique est certes très jeune, mais elle se structure rapidement et forme aujourd'hui un écosystème complet, avec ses universitaires, ses entrepreneurs et le soutien, balbutiant, de quelques industriels.

MAUD VINET, CEA-LETI

25380_1498212_k3_k2_3467648.jpg
25380_1498212_k3_k2_3467648.jpg

Maud Vinet incarne la nouvelle vague quantique. Avec son équipe, elle a reçu en 2018 une bourse ERC Synergy pour développer un ordinateur quantique à base de silicium. Rien que ça ! Elle possède évidemment un solide bagage scientifique. Sortie de l'Ecole nationale supérieure de physique de Grenoble, elle a soutenu une thèse de doctorat en physique. Après un premier passage au Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information (Leti) du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), elle rejoint IBM, au sein de sa division semi-conducteurs. De retour au Leti en 2013, elle y est nommée chef de projet pour le programme d'informatique quantique, en 2019. Maud Vinet a signé ou cosigné quelque 200 articles scientifiques. Loin d'être une pure théoricienne, elle détient plus de 70 brevets liés aux nanotechnologies.

Pour elle, pas de doute, l'ordinateur quantique est une nécessité vitale pour l'Europe. « C'est un peu comme la bombe atomique, explique-t-elle. Il y aura les pays qui l'ont et ceux qui ne l'ont pas[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi