Marchés français ouverture 1 h 14 min
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 955,35
    +84,08 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    22 078,29
    -151,23 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    19 648,40
    -536,37 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,03
    -9,77 (-2,12 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     

L'Europe bannira les hybrides rechargeables, grande spécialité de Stellantis

Challenges - N. Meunier

En votant pour l'éradication des véhicules neufs non électriques en 2035, le Parlement européen tue dans l'oeuf les hybrides. C‘est une grande spécialité du groupe Stellantis, qui vend dans l'Hexagone le tiers de ses Peugeot 3008 et plus de la moitié de ses berlines et breaks 508 en version rechargeable. Des modèles "made in France".

"Un grand saut dans le vide" et un "sabordage industriel", a réagi ce jeudi sur BFM Business Luc Chatel, président de la PFA (Plateforme automobile). Le ar 339 voix pour, 249 contre et 24 abstention, la mort de l'auto européenne traditionnelle. Objectif: interdire carrément la vente des voitures et utilitaires neufs qui ne soient pas 100% électriques en 2035. Coup dur, notamment pour les usines françaises: les hybrides rechargeables, qui comportent une double motorisation à essence et électrique, seront aussi proscrits! L’amendement du PPE (représentant la droite pro-européenne) proposait une réduction de 90% des émissions automobiles en 2035, ce qui aurait permis la subsistance, limitée des hybrides. Mais il a été rejeté de justesse. "Je ne sais pas si nous aurons les clients pour ces voitures électriques qui coûtent 50% plus cher que les thermiques", a du coup souligné Luc Chatel, ajoutant: "depuis le début de la guerre en Ukraine, les coûts ont augmenté de 26% sur un véhicule électrique et cette hausse n'a pas encore été répercutée"!

Décision le 28 juin

Ce vote du parlement est certes consultatif. Mais il "conditionnera largement la décision du Conseil européen le 28 juin prochain", regrette Marc Mortureux, directeur général de la PFA. Le gouvernement français avait pourtant affirmé, l’an dernier, son au-delà de 2035. Mais, "depuis que la France assume la présidence tournante de l’Union européenne, il est devenu nettement plus neutre", affirme un proche du dossier. Bref, "Paris semble s’aligner sur le projet de la Commission d’éradiquer les modèles non électriques", souligne cette source. Pourtant, à l'issue , un conseiller de l’Elysée indiquait fièrement à la presse: "il y a une volonté forte de garder les hybrides rechargeables à horizon 2035"… Le nouveau gouvernement allemand de coalition semble aussi prêt à s’aligner sur le tout-électrique, présenté comme la panacée écologique, alors que son côté vertueux dépend de la façon dont l'électricité est produite. E[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles