La bourse ferme dans 4 h 47 min
  • CAC 40

    6 578,95
    +47,03 (+0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 087,14
    +22,31 (+0,55 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1808
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 799,20
    -0,60 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    33 980,16
    +1 944,04 (+6,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,48
    +64,24 (+7,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,99
    +0,34 (+0,47 %)
     
  • DAX

    15 546,73
    +27,60 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 011,97
    +15,89 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3874
    -0,0004 (-0,03 %)
     

L'Europe attendue sans grand changement avant une semaine chargée

·3 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES SANS GRAND CHANGEMENT

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement lundi à l'ouverture, les investisseurs optant pour la prudence à l'orée d'une semaine qui sera riche en indicateurs économiques et verra tomber les premiers résultats des entreprises américaines au deuxième trimestre.

D'après les contrats à terme, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort gagnerait 0,1% et le FTSE à Londres reculerait de 0,14%.

Vendredi, les marchés ont fini en hausse après une semaine troublée par les doutes sur le rythme de la reprise économique du fait notamment de la propagation du variant Delta du coronavirus.

L'évolution de la pandémie sera toujours surveillée de près par les investisseurs qui suivront également la saison des résultats du deuxième trimestre qui commencera véritablement mardi avec J.P. Morgan et Goldman Sachs.

Si aucun indicateur n'est prévu ce lundi, le reste de la semaine sera bien plus animée avec entre autres, l'inflation américaine et la croissance chinoise pour le deuxième trimestre.

Du côté des banques centrales, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, sera auditionné mercredi et jeudi au Congrès et le marché sera attentif à tout commentaire sur la hausse des prix et un éventuel ralentissement des rachats d'actifs.

Christine Lagarde, son homologue à la Banque centrale européenne, a déclaré qu'une modification des orientations sur l'évolution de la politique monétaire était à prévoir lors de sa prochaine réunion de l'institution.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Les trois principaux indices de Wall Street ont atteint des niveaux record en clôture vendredi, portés par le rebond des secteurs les plus sensibles à la reprise de l'économie.

L'indice Dow Jones a gagné 1,3% à 34.870,16 points, le S&P-500 a pris 48,73 points à 4.369,55 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,98% à 14.701,92 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a progressé de 0,2% tandis que le S&P 500 et le Nasdaq affichent un gain de 0,4% chacun.

Les contrats à terme suggèrent pour le moment une ouverture en léger repli.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo s'octroie un net rebond, les valeurs cycliques en tête, grâce aux record de Wall Street et à l'optimisme sur la reprise économique mondiale.

Le Nikkei a gagné 2,25% après avoir chuté lors de la séance précédente au plus bas en près de deux mois.

Le fabricant d'équipements industriels Yaskawa Electric bondit de 6,47% après avoir relevé son objectif annuel de profit.

Les Bourses chinoises progressent elles aussi, soutenues par la baisse par la Banque populaire de Chine du niveau des réserves obligatoires (RRR) des banques afin de soutenir l'économie.

"Dans l'ensemble, nous pensons que la réduction du RRR plus importante que prévu est susceptible de renforcer les attentes du marché quant à la détermination de la banque centrale à maintenir des liquidités stables, ce qui soutiendra le sentiment à court terme", écrit OCBC Bank dans une note.

Le CSI300 avance de 1,27% et l'indice composite de Shanghai de 0,69%.

CHANGES/TAUX

Sur le marché des changes, le billet vert prend 0,09% face à un panier de devises de référence et l'euro recule très légèrement, 1,1865 dollar.

Le rendement des Treasuries à dix ans est stable à 1,3544%. Il avait atteint jeudi un creux de cinq mois, à 1,25%, avec le mouvement général de baisse des rendements obligataires face aux doutes sur la reprise économique.

Dans les premiers échanges, son équivalent allemand est inchangé à -0,293%.

PÉTROLE

L'absence de consensus entre les pays de l'Opep+ sur le production pèse toujours sur le marché du pétrole où le Brent perd 0,33% à 75,3 dollars et le brut léger américain cède 0,32% à 74,32 dollars.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles