La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 666,59
    +182,87 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 610,42
    +72,73 (+0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1325
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    51 074,20
    -282,35 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,74
    +9,66 (+0,66 %)
     
  • S&P 500

    4 606,78
    +39,78 (+0,87 %)
     

Dans l'Eure-et-Loir, le combat contre les éoliennes et les méthaniseurs

·2 min de lecture

A 140 kilomètres au sud-ouest de Paris, en plaine de Beauce, les lieux immortalisés par Marcel Proust dans A la recherche du temps perdu sont le théâtre de crispations inédites, cernés par les éoliennes d'un côté et les méthaniseurs de l'autre.

Emmanuel Macron était en Eure-et-Loir le 15 septembre, accompagné de l'animateur Stéphane Bern, pour lancer les Journées du patrimoine 2021. Alors qu'il prend un bain de foule à Illiers-Com-bray, le chef de l'Etat est interpellé par un militant : « Monsieur le président, comment pouvez-vous laisser se développer des champs d'éoliennes dans les paysages décrits par Proust ? » Sans doute embarrassé, il botte en touche, avec un grand sourire : « C'est une question pour Stéphane Bern, il connaît bien le sujet. Voyez avec lui ! »

Devenu un notable local depuis qu'il a acheté le Collège royal et militaire de Thiron-Gardais en 2016, le présentateur connaît bien le sujet. Et apporte volontiers son soutien aux associations de riverains. « Si nous laissons faire, nous serons vite cernés par les pylônes, se désole Eric Houdas, président de l'Association de défense de l'environnement des riverains de la Thironne. Après avoir saturé les autres secteurs du département, les promoteurs sont en train de faire notre siège. »

A 140 kilomètres au sud-ouest de Paris, en plaine de Beauce, les lieux immortalisés par Marcel Proust dans A la recherche du temps perdu sont le théâtre de crispations inédites, cernés par les éoliennes d'un côté et les méthaniseurs de l'autre. « Nous avons fait annuler 4 éoliennes, hautes de 150 mètres, dans la commune de Méréglise [que Proust nomme Méséglise dans son œuvre], mais 8 autres risquent encore d'être implantées sur les deux communes voisines car le promoteur a attaqué en justice l'arrêté préfectoral qui interdit le projet. » Au moins deux autres sites sont prévus dans le canton.

A quelques encablures, à Marché-ville, les immenses pales de six éoliennes saturent l'horizon. « Elles n'auraient jamais dû être autorisées, regardez on aperçoit la cathédrale de Chartres, un monument historique classé au patrimoine mondial de l'Unesco ! », s'indigne Arnaud Ferré du collectif Le Recul des Eoliennes. Ici, avec des parcelles de céréales à perte de vue, le paysa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles