La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 363,86
    +638,35 (+2,22 %)
     
  • Nasdaq

    10 749,09
    +173,47 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9805
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 841,01
    +115,95 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,05
    +7,70 (+1,77 %)
     
  • S&P 500

    3 658,96
    +73,34 (+2,05 %)
     

L'Etat va dépenser un milliard en 2022 pour les bonus de voitures électriques

Challenges - N. Meunier

EXCLUSIF - L'Etat a dépensé 525 millions d'euros sur sept mois pour les bonus aux voitures électriques et, accessoirement, hybrides rechargeables. Ces bonus devraient dépasser sur l'année les 900 millions de 2021. Le solde du bonus-malus reste déficitaire pour l'Etat (-233 millions sur sept mois).

Les pour électrifier le parc automobile français coûtent cher au contribuable. L’Etat a ainsi encore dépensé 525 millions d’euros pour les primes à l’achat de modèles électriques et accessoirement hybrides rechargeables, sur les sept premiers mois de l’année. La facture risque donc de dépasser le milliard sur l’année (contre 901 millions l’an dernier). Logique: les électriques ont dépassé les 12% du marché tricolore des voitures neuves (sur huit mois), contre 1% en 2018. Les ventes des électriques vont fortement s'accroître d'année en année. a décidé en effet d'interdire toute vente de véhicules non électriques en 2035. ont frisé pour leur part les 8% du marché français (sur huit mois).

Rien à faire: ce système de fiscalité dite écologique demeure obstinément déficitaire. Il affiche un solde négatif de 233 millions d’euros (sur sept mois), qui devrait, sur l’année, rester du même ordre que celui de 2021 (-465 millions). Il n’était que de 214 millions en 2020. Les pouvoirs publics sont pris à leur propre piège. A force de durcir le malus, les automobilistes se détournent logiquement des modèles thermiques de plus en plus lourdement frappés. Dans le même temps, les gouvernants incitent les automobilistes à se reconvertir vers l'électrique... Le malus, durci chaque année, n’a rapporté que 292 millions à l’Etat (sur sept mois). En incluant les 13 millions d’une nouvelle taxe liée au poids (à partir d’1,8 tonne). L’Etat a cessé d’espérer un rééquilibrage. Il y croyait encore pour 2020. Mais las, c’était sans compter avec la pandémie et , qui proposait des montants de bonus revus à la hausse (7.000 euros pour une électrique) ainsi que l’introduction de 2.000 euros pour les acheteurs d’un hybride rechargeable.

Jusqu'à 11.000 euros de primes cumulées possibles

Aujourd’hui, l’achat d’une voiture électrique donne droit en France à un bonus, représentant 27% du coût d'acquisition, à condition que le véhicule soit vendu moins de 47.000 euros. Le bonus maximal est de 6.000 e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi