La bourse ferme dans 5 h 31 min
  • CAC 40

    6 729,65
    -4,04 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 192,19
    +3,38 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1628
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 801,10
    +4,80 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    53 980,38
    +1 331,53 (+2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,32
    +0,56 (+0,67 %)
     
  • DAX

    15 582,73
    +39,75 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 238,94
    +34,39 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,3750
    -0,0009 (-0,06 %)
     

L'Etat rachète à Areva ses dernières parts dans Orano

·2 min de lecture

L'Etat va racheter plus de 24,8 millions d'actions de la société Orano SA, représentant environ 9,4% du capital de la société, auprès de la société Areva SA, pour un prix initial de plus de 563 millions d'euros.

L'Etat va acquérir les dernières parts du capital du possédées par pour un montant de plus de 563 millions d'euros, selon un arrêté paru dimanche 26 septembre au Journal officiel. L'Etat va racheter plus de 24,8 millions d'actions de la société Orano SA, représentant environ 9,4% du capital de la société, auprès de la société Areva SA, pour un prix initial de plus de 563 millions d'euros.

Ce prix initial peut donner lieu, le cas échéant, à un complément de prix déterminé par voie d'expert, d'un montant maximum de 29,6 millions d'euros. Mi-juillet, l'Etat avait déjà racheté 12% du capital d'Orano auprès d'Areva, et 4,56% des parts à la Caisse des dépôts, ce qui lui avait permis de monter à 70,59% du capital d'Orano.

Engagements financiers

Areva ne disposait plus que de 9,4% des parts d'Orano, qu'elle va donc revendre à l'Etat, lequel possédera donc, à l'issue de l'opération, environ 80% des parts. Cette cession de titres doit permettre à Areva de faire face à ses engagements financiers liés à l'achèvement du chantier de l'EPR d'Olkiluoto, en Finlande.

Le consortium mené par Areva, chargé de construire ce réacteur nucléaire, doit en effet régler 600 millions d'euros supplémentaires, correspondant à une réévaluation des coûts, pour terminer ce chantier, selon un accord trouvé en mai avec le futur exploitant de la centrale, l'énergéticien finlandais TVO.

Dans le cadre de la restructuration de la filière nucléaire décidée en 2015, Areva avait été doté d'une participation de 40% dans Orano dont la monétisation devait lui permettre de faire face à ses engagements.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles