La bourse ferme dans 1 h 13 min
  • CAC 40

    6 366,07
    +77,74 (+1,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 000,50
    +48,05 (+1,22 %)
     
  • Dow Jones

    34 266,81
    +245,36 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,2151
    +0,0066 (+0,55 %)
     
  • Gold future

    1 836,30
    +12,30 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    41 695,01
    -336,56 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,11
    +51,55 (+3,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,02
    +1,20 (+1,88 %)
     
  • DAX

    15 362,70
    +163,02 (+1,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 030,13
    +66,80 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    13 329,70
    +204,71 (+1,56 %)
     
  • S&P 500

    4 155,59
    +43,09 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4097
    +0,0046 (+0,32 %)
     

L'Espagne espère le premier versement du plan de relance de l'UE au deuxième semestre

·1 min de lecture

L'Espagne recevra au deuxième semestre de cette année les premiers versements issus du plan de relance de l'Union européenne adopté par les dirigeants des Vingt-Sept en juillet 2020, a déclaré jeudi la ministre espagnole de l'Economie.

MADRID (Reuters) - L'Espagne recevra au deuxième semestre de cette année les premiers versements issus du plan de relance de l'Union européenne adopté par les dirigeants des Vingt-Sept en juillet 2020, a déclaré jeudi la ministre espagnole de l'Economie.

"Nous nous attendons à ce que (le plan de relance) soit ratifié en juin et à en obtenir les préfinancements dans la deuxième partie de l'année", a dit Nadia Calvino à la radio Cadena SER.

L'Espagne doit obtenir au cours des prochaines années environ 140 milliards d'euros sur les 750 milliards de ce plan européen. Un peu plus de la moitié de cette somme viendra sous la forme de subventions, le reste sous forme de prêts à rembourser.

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a appelé mercredi les pays de l'UE n'ayant pas encore ratifié ce plan de relance à le faire "le plus vite possible".

"Il y a urgence à ce que chaque Etat réalise qu'il est responsable de la situation collective de l'Europe (...) et nous permette de disposer de l'argent", a dit Bruno Le Maire sur RMC et BFM, en évoquant notamment le "problème" de la Cour constitutionnelle en Allemagne, tout en assurant que la France, qui doit recevoir 40 milliards d'euros, arrivera "très bien" à s'en sortir sans toucher rapidement cette somme.

(Inti Landauro et Aida Pelaez-Fernandez; version française Bertrand Boucey)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi