La bourse ferme dans 4 h 11 min
  • CAC 40

    6 485,16
    -4,84 (-0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 713,03
    -2,34 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0239
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 806,80
    -5,50 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    22 557,79
    -459,03 (-1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,54
    -20,81 (-3,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,15
    -1,35 (-1,49 %)
     
  • DAX

    13 554,22
    +19,25 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 492,01
    +3,86 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    +0,0021 (+0,18 %)
     

L'Espagne annonce une taxe exceptionnelle sur les groupes énergétiques et financiers

C'est un nouveau pays qui combien bien taxer les bénéfices des entreprises pour contrer l'inflation. Le gouvernement espagnol a annoncé mardi un impôt exceptionnel sur les bénéfices des grands groupes énergétiques et financiers afin de compenser les mesures de soutien mises en place ces derniers mois face à l'envolée de l'inflation.

"Ce gouvernement ne va pas tolérer qu'il y ait des entreprises qui profitent de la crise pour s'enrichir", a assuré le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez en détaillant à la Chambre des députés une série de mesures destinées à soutenir le pouvoir d'achat des Espagnols, mis à mal par la flambée des prix.

L'Espagne va ainsi "mettre en place une taxe sur les bénéfices extraordinaires des grandes entreprises énergétiques", qui permettra à l'Etat de récupérer près de "deux milliards d'euros" par an en 2023 et 2024, a précisé le chef du gouvernement.

L'instauration de cet impôt exceptionnel, destiné à soulager les finances publiques espagnoles, mises à mal par la crise économique, avait été évoquée fin juin par le Premier ministre. Mais ce dernier n'avait alors pas précisé le montant ni la durée de mesure fiscale.

En complément, Pedro Sanchez a annoncé une taxe temporaire sur "les grandes institutions financières qui ont commencé à bénéficier de la hausse des taux d'intérêt". Cette taxe qui concernera les banques "durera deux ans et permettra de récolter 1,5 milliard par an", a-t-il ajouté.

Plusieurs pays européens ont annoncé ces derniers mois des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment bien vous tester et vous isoler face au Covid-19, les heures sup’ davantage défiscalisées ? Le flash éco du jour
Variole du singe : les autorités sanitaires reconnaissent des "délais" pour la vaccination, mais restent rassurantes
Vous pouvez maintenant louer un drone pour disperser les cendres d’un défunt
Gastro-entérite : vers un nouveau vaccin pour les nourrissons ?
Prix du pétrole : le baril repasse sous les 100 dollars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles