Marchés français ouverture 6 h 21 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 393,63
    -47,67 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 945,84
    -786,90 (-2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,85
    -17,76 (-1,76 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

L'ESA organise un concours pour baptiser son futur satellite de météo spatiale

·1 min de lecture

"L'ESA fait appel à vos talents ! Nous avons besoin d'un nom pour notre nouveau satellite", annonce l'Agence spatiale européenne, qui lance ce 17 mai un concours pour baptiser sa future mission de météorologie spatiale. Le concours "Mission sans nom" ou "No-Name Mission" est ouvert jusqu'au 17 octobre prochain, et le gagnant bénéficiera d'un bon d'achat sur le Space Shop de l'ESA. Le nom proposé devra comporter trois mots au maximum et "traduire les buts et objectifs de la mission", expose l'ESA dans le règlement du concours.

La mission est pour l'instant dénommée "Lagrange L5", en référence à son futur point de stationnement en orbite, le cinquième point de Lagrange, situé sur la même orbite que la Terre et à la même distance du Soleil (soit environ 150 millions de kilomètres). La mission prévoit une surveillance constante du Soleil pour "repérer les tempêtes solaires potentiellement dangereuses avant qu'elles n'atteignent la Terre", explique l'ESA. Cette observation permanente sera effectuée par un satellite — qui aura le même nom que la mission — et qui aura la capacité d'envoyer un flux constant de données.

À lire aussi — Une nouvelle mission spatiale va permettre de mieux comprendre le Soleil et les vents solaires

Le but est de disposer d'un outil d'alerte précoce des éruptions solaires, qui peuvent menacer des infrastructures telles que les réseaux électriques, les satellites de navigation ou de télécommunication. Le Soleil peut en effet éjecter "des milliards de tonnes de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter se préparerait à lancer un forfait payant
Un satellite a observé pour la première fois une éruption solaire
Amazon négocie pour racheter le studio MGM pour 7,4 Mds€
Le réseau conservateur Parler de nouveau téléchargeable sur iPhone
La vie détectée sur Mars pourrait être issue des laboratoires de la NASA, selon un scientifique