Les services pétroliers plongent en Bourse dans le sillage de Saipem

Dès l’ouverture de la Bourse de Paris ce mercredi, le secteur des services pétroliers reculait fortement, après le double avertissement lancé hier soir par la compagnie italienne Saipem, spécialisée dans la recherche et les forages pétroliers.

C’est le nouveau PDG de la compagnie italienne, Umberto Vergine, qui a ainsi décidé de revoir à la baisse les prévisions de résultats pour l’année passée mais aussi pour l’exercice en cours, en adoptant une approche plus prudente. Selon la nouvelle direction, 2013 sera une année difficile et un rebond de la rentabilité ne devrait pas avoir lieu avant 2014.

En raison de contrats moins rentables et de la réduction des grands projets offshore, le résultat opérationnel a été légèrement abaissé de 6% pour 2012, à 1,5 milliard d’euros mais pour 2013, Saipem, anticipe désormais une chute de 50% de ce dernier, alors que le marché attendait une stabilité.

C’est cette coupe dans les prévisions de marges qui a fait chuter le titre de 40% en préouverture aujourd’hui à la Bourse de Milan et emporte toutes les valeurs parapétrolières. En chutant de plus de 6% dès 9h00, le titre Technip signait la plus forte baisse du CAC 40, tandis que CGG Veritas chutait de 3,61% et Bourbon de 1,57%.

Retrouvez cet article sur capital.fr