Les IUT plus efficaces que les grandes écoles pour trouver un job ?

Si la flambée du chômage rallonge la recherche d'emploi des jeunes diplômés, ceux qui sortent d'un IUT s'en tirent mieux que leurs camarades des grandes écoles, selon le baromètre annuel publié par le cabinet Deloitte.

Et si les grandes écoles n'étaient plus la voie royale pour trouver un job ? Selon le baromètre annuel publié par le cabinet Deloitte, un quart des diplômés d'un IUT ont trouvé un emploi en moins d'une semaine. Près d'un sur cinq n'a même pas eu besoin d'envoyer un CV, ayant bénéficié de l’aide de leur réseau, converti un stage ou une expérience en alternance en emploi.

A l'inverse, les profils généralistes, qui sortent de l'université ou des grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, ont plus de difficultés à s'insérer sur le marché du travail. Ils ont mis en moyenne 15 semaines pour trouver un emploi, envoyé 16 CV et passé entre 2 et 5 entretiens. Les démarches semblent encore plus longues en province, où il faut se fendre d'au moins 23 CV contre 13 en région parisienne. Et ce, sans pouvoir espérer un emploi durable. Seuls 68% de sondés en poste sont en CDI. Chez les moins de 25 ans, la proportion de CDD grimpe à 49%.

Cette précarité croissante pèse évidemment sur leur moral, puisque plus de la moitié des 1005 sondés, diplômés d'un bac à bac+5 depuis moins de 3 ans, estiment n'avoir qu'une chance minime, voire nulle, de décrocher un job dans les 6 prochains mois (+7 points par rapport à l'an dernier). Les plus pessimistes se trouvent en province (62%). Ces sombres perspectives incitent les jeunes diplômés à regarder au-delà de nos frontières. Ils sont ainsi 27% à envisager de partir à l'étranger (+14 points en un an).

Retrouvez cet article sur capital.fr