La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 343,30
    -593,48 (-3,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Les discussions avec l'Inde sur le Rafale sont en "phase finale"

Les négociations sur l'acquisition par l'Inde de 36 avions de chasse Rafale sont proches de leur conclusion, a déclaré le ministère indien de la Défense. /Photo d'archives/REUTERS/Abhishek N. Chinnappa (Reuters)

NEW DELHI (Reuters) - Les négociations sur l'acquisition par l'Inde de 36 avions de chasse Rafale sont proches de leur conclusion, a déclaré le ministère indien de la Défense. "Les négociations sont dans leur phase finale. Rien n'a été conclu jusqu'à présent", a déclaré vendredi soir un porte-parole du ministère. Selon une source ministérielle indienne, le prix convenu pour l'achat des appareils construits par le français Dassault s'élève à environ 600 milliards de roupies (8 milliards d'euros). La France et l'Inde ont signé en janvier, à l'occasion d'une visite de François Hollande, un protocole d'accord pour l'achat de ces 36 avions, sans toutefois déterminer les détails financiers de la transaction. (Nigam Prusty, Bertrand Boucey pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles