La bourse ferme dans 5 h 31 min
  • CAC 40

    5 672,05
    -81,77 (-1,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 273,19
    -55,46 (-1,67 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9549
    -0,0049 (-0,51 %)
     
  • Gold future

    1 625,00
    -11,20 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    19 527,12
    -1 742,33 (-8,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    426,47
    -32,66 (-7,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,31
    -0,19 (-0,24 %)
     
  • DAX

    11 908,95
    -230,73 (-1,90 %)
     
  • FTSE 100

    6 864,67
    -119,92 (-1,72 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0683
    -0,0048 (-0,44 %)
     

LEP, SCPI, or... Ces six placements peuvent protéger votre épargne contre l'inflation

Les placements efficaces contre l'inflation
Les placements efficaces contre l'inflation

Au mois d'août, l'inflation atteignait +5,8% sur 1 an, selon les estimations de l'Insee. Si l'énergie reste le secteur le plus durement touché, les produits du quotidien ne sont pas non plus épargnés par la flambée des prix. Le cabinet Nielsen observe par exemple +18,3% d'augmentation moyenne sur le prix des pâtes. L'huile (+15,6%) et le beurre (+13%) ont également vu leur prix s'envoler au cours des 12 derniers mois.

Dans ce contexte, votre Livret A ne vous sera pas d'un grand secours. Malgré deux hausses de taux consécutives, le placement préféré des Français affichent toujours un rendement réel négatif. Résultat : lorsque vous placez de l'argent sur votre Livret A désormais rémunéré à 2%(ou pire, lorsque vous laissez vos économies sur votre compte courant), vous perdez du pouvoir d'achat. Heureusement des solutions existent pour lutter contre l'inflation.

1. Les actions des entreprises avec un fort « pricing power »

Dans un environnement inflationniste, les entreprises ont deux possibilités : augmenter leurs prix au risque de perdre des clients, ou ne pas répercuter l'inflation sur leurs tarifs et voir leur marge s'effriter. Toutefois, une entreprise dotée d'une marque forte ou d'un réel avantage concurrentiel saura tirer son épingle du jeu, car elle sera plus facilement en mesure d'imposer une hausse des prix à son marché. On parle alors de « pricing power ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : cette case méconnue qui vous prive d'une exonération, comme des millions d'épargnants
- Compte pro : jusqu'à 19 euros de baisse sur les tarifs de Finom
- Néobanque : 50 150 clients Revolut victimes d'un piratage informatique