La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 855,23
    -2 604,73 (-6,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,33
    -47,52 (-4,47 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

L'entreprise contacte 960 demandeurs d'emploi et reçoit... 2 candidatures

·1 min de lecture

Certains secteurs connaissent depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois une pénurie de personnel. C'est le cas de Ponthier, spécialiste des purées de fruits et légumes. Comme le relatent Le Populaire du centre et France Bleu Limousin, depuis trois mois, l'entreprise multiplie les offres d'emploi pour tenter de recruter une trentaine de personnes... en vain.

Mardi 7 septembre, une matinée de recrutement a même été organisée à la mairie d'Objat, près de Brice (Corrèze). La mairie avait même mis une salle à disposition des recruteurs. Mais seulement deux candidats se sont présentés, alors que 960 SMS avaient été envoyés à des demandeurs d'emploi. Une douche froide pour Ponthier, mais aussi pour le maire de la commune, qui a tenu à pousser un coup de gueule. "Il est temps que des décisions courageuses soient prises. Moi, je suis pour la fermeté. À un moment, il faut fermer le robinet des aides pour ceux qui ne veulent pas travailler, car cela peut pénaliser les entreprises", a dénoncé Philippe Vidau, cité par Le Populaire du centre.

>> A lire aussi - Recrutement : cette nouvelle plateforme pour trouver du travail avant même la fin de sa formation

Quant à l'entreprise Ponthier, elle recherche toujours une trentaine de personnes, pour des postes en production, dans un premier temps en intérim. "Mais nous en avons une dizaine qui seront rapidement transformés en CDI si les profils nous conviennent", promet la responsable RH, Julie Delaveau. Si avoir déjà travaillé dans l'agroalimentaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Easyjet refuse une offre d'achat et augmente son capital
Turbo : principe, durée de vie et achat
Sanofi rachète une biotech américaine et chute en bourse
Et si c'était le bon moment pour les entreprises de contribuer à un monde meilleur ?
Brexit : passe d'armes entre le Royaume-Uni et l'UE à propos de la période de grâce sur les contrôles douaniers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles