Marchés français ouverture 1 h 40 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 631,53
    -46,27 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0683
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 083,87
    -87,40 (-0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    27 877,06
    -522,70 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,85
    -11,15 (-1,66 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Avec cette lentille révolutionnaire, les smartphones pourront capturer la lumière polarisée

·1 min de lecture

Début 2021, la startup Metalenz avait annoncé un produit révolutionnaire : une lentille créée avec des métasurfaces optiques. Plutôt que d’empiler plusieurs lentilles incurvées pour permettre à une caméra d’obtenir une bonne qualité d’image, une seule lentille plate suffit. Sur cette lentille se trouvent des nanostructures en silicium qui courbent les rayons lumineux.

Une telle avancée permettrait de réduire la taille des caméras dans les smartphones et éliminer la bosse à l’arrière. Ces lentilles pourront être produites en masse, comme les puces électroniques, mais ne sont pas encore sur le marché. Toutefois, Metalenz vient d’annoncer un nouveau produit baptisé PolarEyes, un système complet qui utilise les lentilles pour capturer la lumière polarisée.

Grâce à la lumière polarisée, les smartphones pourront identifier le visage, même en portant un masque chirurgical. © Metalenz
Grâce à la lumière polarisée, les smartphones pourront identifier le visage, même en portant un masque chirurgical. © Metalenz

La lumière polarisée pour améliorer la reconnaissance faciale

La polarisation de la lumière permet d’apprendre beaucoup plus d’informations sur la surface des objets et leur composition. Un tel système embarqué dans une voiture permettrait par exemple de détecter le verglas. Dans un smartphone, la lumière polarisée permettrait d’améliorer la reconnaissance faciale. Il n’est pas possible de la tromper avec une photo imprimée ou un masque du visage de la personne. À l’inverse, la reconnaissance faciale fonctionne parfaitement en portant un masque chirurgical.

PolarEyes pourrait également servir pour la réalité augmentée en détectant plus d’informations sur les objets scannés et permettrait même de diagnostiquer le cancer de la peau avec un simple smartphone. Le prototype actuel, bien que 88 fois plus petit qu’un appareil conventionnel, est encore trop gros. Toutefois, la firme espère avoir un produit 60 fois plus petit dans six mois pour qu’il puisse être intégré dans un smartphone.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles