Publicité
Marchés français ouverture 4 h 29 min
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    39 141,93
    +72,25 (+0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 244,34
    -391,88 (-2,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 402,07
    +3 969,79 (+6,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,17
    +155,76 (+11,50 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     

Lens-Reims: "Presque un suicide", le coach rémois Will Still ne comprend pas ses joueurs sur le penalty concédé

Lens-Reims: "Presque un suicide", le coach rémois Will Still ne comprend pas ses joueurs sur le penalty concédé

"La meilleure équipe de Ligue 1": voilà comment Will Still a qualifié le RC Lens ce vendredi soir sur Prime Vidéo. Le coach de Reims venait de voir son équipe perdre à Bollaert (2-1) en ouverture de la 35e journée de championnat, ce qui va permettre aux Lensois de passer le week-end au chaud à la deuxième place du classement. Mais Reims a des regrets. A 11 contre 10 après le carton rouge de Kévin Danso à la 19e, les Rémois ont laissé l'adversaire revenir dans le match en concédant un penalty, transformé par Frankowski à la 40e.

"J'ai beaucoup de regrets, de frustration. On a le sentiment que Lens n'a pas gagné, et que nous avons donné le match à Lens. Pendant 25 minutes, on a mis un système en place qui a fortement gêné la meilleure équipe de Ligue 1 en ce moment", confie Will Still.

"Il n'y a aucun danger"

Il poursuit en évoquant la situation qui a été sanctionnée d'un penalty pour une pousette d'Agbadou sur Thomasson dans la surface, alors que celui-ci était dos au buy et ne constituait pas un danger immédiat.

PUBLICITÉ

"Nous avons amené ce match et cette équipe dans la situation presque parfaite. Puis nous commettons presque un suicide en offrant un penalty que je n'arrive pas à comprendre. Il n'y a aucun danger, juge le coach de Reims. Nous avions parlé d'une gestion des émotions, des moments clés. Nous n'avons pas su les gérer. Après le repos, certes, il y a une action de très grande classe de Seko Fofana, mais nous sommes trop attentistes. Nous sommes trop loin, nous le regardons faire. C'est le très haut niveau, et nous n'y sommes pas encore. Nous avons perdu contre plus fort et plus intelligent que nous."

Article original publié sur RMC Sport