Publicité
Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 467,67
    +365,23 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 462,76
    -700,30 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,82
    -5,34 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Lens-Reims: "on est une grande équipe", la satisfaction de Sotoca après le succès des Sang et Or

Lens-Reims: "on est une grande équipe", la satisfaction de Sotoca après le succès des Sang et Or

Le soulagement qui pouvait se lire sur le visage des Lensois vendredi soir en dit long sur la match difficile qu'ont connu les coéquipiers de Loïs Openda à Bollaert contre Reims (2-1), lors de la 35e journée de Ligue 1. Réduits à 10 dès la 19e minute de jeu après l'exclusion de Kevin Danso, menés 0-1 dans la foulée, les Sang et Or ont trouvé les ressources nécessaires pour renverser une situation bien mal embarquée. Et en ce début de week-end, ils sont bien accrochés à leur deuxième place en championnat, cinq points devant l'OM et plus qu'à trois longueurs du PSG.

"Je ne sais pas vraiment si on réalise ce qu'on fait, parce que c'est une saison exceptionnelle"

Après la rencontre en conférence de presse, Franck Haise avait confié toute sa satisfaction après cette victoire acquise dans la douleur. "Mes joueurs me surprennent encore", lâchait-il, les yeux emplis d'admiration pour ses joueurs, décidément insubmersibles. Une formule reprise en zone mixte par l'un des hommes phares de son dispositif tactique, Florian Sotoca.

PUBLICITÉ

L'attaquant de 32 ans confiait que le but de Balogun sur penalty avait certes "fait mal à la tête", "mais on s'est de suite reconcentrés sur nous, il fallait être solides avant tout et c'est ce qu'on a réussi à faire". Et l'ambiance à domicile à participer à la révolte des Lensois. "C'est magique, la puissance de Bollaert, du collectif, de l'état d'esprit, la force collective... il y a tout qui va (...) [sur le but du 2-1 de Seko Fofana] Tu écoutes le public, la foule, tu vois Seko (...), les gars courir de partout, c'est assez fou. Je ne sais pas vraiment si on réalise ce qu'on fait, parce que c'est une saison exceptionnelle, personne ne nous attendait ici. Après les matches de Monaco, Toulouse, Marseille, c'était difficile de rebondir et on l'a encore fait ce soir, ça prouve qu'on est une grande équipe, qu'on mûrit, qu'on grandit."

Il reste désormais trois rencontres aux Sang et Or pour tenter d'aller arracher - pourquoi pas - le titre, mais surtout valider leur qualification directe pour les phases de poules de la prochaine Ligue des champions. Un accomplissement d'ores et déjà XXL pour une équipe qui n'en finit plus de briller.

Article original publié sur RMC Sport