Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 739,61
    +1 809,51 (+3,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 249,21
    +50,64 (+4,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

De Lens à Dunkerque, la « vallée des batteries » française prend forme

La première usine de production, installée par ACC à Billy-Berclau, jouxte le site historique de Stellantis (ex-PSA) à Douvrin.  - Credit:FRANCOIS LO PRESTI / AFP
La première usine de production, installée par ACC à Billy-Berclau, jouxte le site historique de Stellantis (ex-PSA) à Douvrin. - Credit:FRANCOIS LO PRESTI / AFP

La toute première usine française de batteries pour voitures électriques s'apprête à ouvrir ses portes mardi près de Lens, un événement industriel majeur pour la France, qui souhaite garantir son indépendance face au géant chinois et même devenir exportateur d'ici la fin de la décennie. C'est l'un des chevaux de bataille d'Emmanuel Macron : la réindustrialisation passera par la production de batteries sur le territoire français et européen, alors que la Chine a pris une avance considérable dans ce domaine.

Réindustrialisation

ACC (Automotive Cell Company), une coentreprise à parts égales entre TotalEnergies, Stellantis (né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler) et Mercedes-Benz, est donc la première à ouvrir sa « gigafactory » en France. À l'heure actuelle, une poignée seulement sont en activité en Europe, mais les investissements se multiplient sur le Vieux Continent, où une cinquantaine de projets ont été annoncés ces dernières années. Dans le nord de la France, territoire emblématique de la désindustrialisation du pays, quatre usines doivent sortir de terre avant la fin de la décennie.

La première, ACC à Billy-Berclau, qui jouxte le site historique de PSA à Douvrin, devrait être suivie par le projet du groupe sino-japonais AESC-Envision à Douai (Nord), dont la production sera destinée à Renault à partir de début 2025. La start-up grenobloise Verkor – soutenue par Renault, Schneider Electric et Arkema – prévoit de lancer sa production dans son usine de Dunke [...] Lire la suite