La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    6 616,73
    -14,42 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 112,97
    -9,46 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    34 346,17
    +149,35 (+0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1969
    +0,0034 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 788,50
    +11,80 (+0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    27 492,41
    -1 090,01 (-3,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    789,51
    -53,14 (-6,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,67
    +0,37 (+0,50 %)
     
  • DAX

    15 568,12
    -21,11 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 133,15
    +23,18 (+0,33 %)
     
  • Nasdaq

    14 398,57
    +28,86 (+0,20 %)
     
  • S&P 500

    4 275,28
    +8,79 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3910
    -0,0011 (-0,08 %)
     

Lenovo règne sur l’empire du milieu informatique

·2 min de lecture

Le groupe chinois a doublé HP et Dell sur le marché des PC en se construisant une image de groupe international. Contrairement à Huawei.

Alors que la crise sanitaire a bouleversé des industries entières, Lenovo est dorénavant le premier constructeur mondial d’ordinateurs personnels, activité dont il tire 80 % de ses revenus. Selon le cabinet IDC, le groupe chinois fondé en 1984 détient 24 % des parts du marché mondial des PC, devançant les deux géants américains HP (22,4 %) et Dell (16,2 %). « Nous jouons sur tous les segments avec des gammes relativement larges », triomphe François Bornibus, président Europe de Lenovo.

Maîtrise de la chaîne

Dans un secteur dynamisé par l’essor du télétravail (les ventes de PC ont progressé de 13 % en 2020, selon IDC), l’offre du géant chinois s’étend des produits d’entrée de gamme à 299 euros aux ordinateurs tactiles dernier cri vendus plus de 2 000 euros. Et Lenovo s’adresse au grand public comme aux professionnels.

Pour assurer son rang, le géant chinois mise d’abord sur sa maîtrise de la chaîne industrielle. « Nous fabriquons nous-mêmes, souligne François Bornibus. HP n’a pas d’usines en propre et Dell sous-traite une grande partie de l’activité. Or, dans l’industrie du PC, la fabrication revêt une dimension stratégique. » Certes, la crise des composants a entraîné quelques ruptures de stock, mais la majorité des produits proviennent de Chine. Et pour parer à d’éventuelles carences, le géant rapproche la production de ses marchés. En Europe, la principale usine se trouve ainsi en Hongrie.

Forte croissance externe

Deuxième ingrédient de son succès, Lenovo a fait de bonnes affaires. Sa frénésie de croissance externe a débuté par l’acquisition de l’activité PC d’IBM en 2005 pour 1,25 milliard de dollars. Alors qu’il vendait exclusivement en Chine, le rachat lui a permis d’absorber la gamme ThinkPad et de s’attaquer au marché professionnel mondial, alors dominé par les américains Dell et HP.

En 2014, le groupe s’empare d’une autre partie d’IBM, celle des serveurs d’entrée de gamme, pour 2,3 milliards de dollars. En 2017, le chinois s’implante au Japon en rachetant po[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles