La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 016,05
    +1 869,32 (+5,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

L'encadrement des loyers pas vraiment respecté à Paris

·1 min de lecture

Un propriétaire sur deux serait hors la loi à Paris. C'est ce qui ressort de l'enquête réalisée par le site Meilleurs Agents, publiée par Le Figaro et Europe 1, mardi 29 juin. Sur les 17.000 annonces locatives passées au crible ces douze derniers mois, une annonce immobilière sur deux (54%) ne respecterait pas le seuil fixé par la loi sur l'encadrement des loyers, mis en place il y a deux ans, dans la capitale.

Dans le détail, les logements les plus petits semblent être le moins en règle, d'après l'enquête. Les trois quarts des appartements de moins de 20m² seraient proposés à des prix supérieurs au seuil de référence fixé par la loi. Le surplus de loyer serait même de 100 euros par mois pour un petit appartement vide et de 130 euros pour un meublé.

>> A lire aussi - Encadrement des loyers : les annonces immobilières illégales traquées

Le directeur scientifique de Meilleurs Agents, Thomas Lefebvre, pointe le manque de contraintes pour les propriétaires. "Il n'y a pas de politique des loyers. On fait porter l'application de cette loi aux locataires, mais il est évident que les locataires ne veulent absolument pas entrer en conflit avec leur propriétaire. Il y a beaucoup de critères aujourd'hui qui jouent sur les loyers et qui ne sont pas pris en compte par l'encadrement, et assez vite les propriétaires ne rentrent plus dans les bandes", regrette-t-il au micro d'Europe 1. "L’encadrement repose sur un seul zonage et donc un seul loyer de référence et ne prend pas du tout en compte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Transition énergétique des logements : le nouveau défi des organisations professionnelles
Les voisins ne parviennent pas à s'entendre : ils coupent un arbre en deux !
Immobilier : l’impact inquiétant de la flambée des matériaux sur les prix des maisons neuves
Vacances : ces départements où il reste (encore) des villas à louer au mois d’août
Signe astrologique, prénom des enfants, trac... les secrets de négociation de Stéphane Plaza

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles