Marchés français ouverture 6 h 33 min
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 361,56
    +542,23 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0314
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 131,53
    -334,79 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    564,65
    -10,09 (-1,76 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

Leff contre Leffe: l’artisan breton a-t-il ses chances contre le géant de la bière?

·2 min de lecture

La marque d'Ab InBrev, un des plus grands groupes brassicoles du monde, réclame à Philippe Le Saux, petit brasseur breton, qui a déposé la marque Leff en octobre 2021, de changer son nom afin d’éviter tout “risque de confusion”. Le brasseur est décidé à ne pas se laisser faire, mais ses chances sont minces.

Philippe Le Saux n’est pas peu fier de son petit effet. "Ça téléphone de partout, des gens de , des m’appellent!” Le brasseur des bières artisanales bretonnes Leff refuse de changer le nom de sa marque, faisant fi des exigences d’un courrier de la célèbre marque belge Leffe. Son propriétaire, le géant belgo-brésilien Ab InBrev, aux 47 milliards de dollars de ventes en 2020, considère que la coexistence des deux marques pourrait induire les consommateurs en erreur.

Vendredi 31 décembre, dans l'après-midi, le brasseur a reçu un mail de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) lui signalant qu'une demande de radiation avait été émise à son égard de la part de Leffe. Au même moment, le député a soutenu le brasseur sur Twitter, signe que l'affaire prend un tournant national. Philippe Le Saux se dit prêt à aller au tribunal, si la marque l’attaque, malgré la difficulté de payer des avocats. Mais l’irréductible Breton a-t-il ses chances? Rien n’est moins sûr.

Une bataille "plus morale que commerciale" pour le brasseur

Pourtant, pour Philippe Le Saux, le Leff est avant tout la rivière qui traverse sa petite commune de Lanleff, dans les Côtes-d’Armor en , 130 habitants. C’est avec l’eau de ce cours d’eau que le jeune retraité fabrique ses bières, depuis qu’il s’est lancé dans l’aventure, il y a cinq ans. Logique donc, pour lui, de donner à sa marque de bière le nom du cours d’eau: “J’utilise l’eau du Leff, à Lanleff, moi-même natif de Lanleff”, martèle-t-il.

En octobre 2021, Philippe Le Saux dépose la marque à l'INPI. C’est là que les choses se compliquent. "Ça induit qu’il y a un fond de commerce. Et donc que je peux me faire de l’argent, explique le fabricant. C’est ça qu’i[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles